Trampolene – The Gangway (Pocket Album Four)

Trampolene reviennent en ce mois d’août avec un quatrième EP sorti chez MI7 Records. Produit par Jack Jones et Josh Green, l’EP comporte cinq titres très intéressants. L’occasion est également pour nous d’assister à la montée en puissance de Trampolene.

Le trio gallois (Jack Jones, Rob Steele, Wayne Thomas) revient en force avec ce Pocket Album Four et qui plus est, ne cesse d’acquérir de l’expérience live, un vrai plus. En un jour à peine, l’EP rentre déjà dans les meilleures ventes en Angleterre et en France, quelques jours plus tard, ils se font remarquer aux Pays-Bas, pas mal non ?

Comme chaque EP de Trampolene, on assiste à une tracklist assez éclectique. En effet, poèmes, ballades et rock ‘n’ roll sont au programme. Cette fois, The Gangway, une composition avec une base folk entraînante nous lance dans le grand bain. Dès le début, la voix de Jack Jones est reconnue. Elle nous avait manquée. Puis, le rock ‘n’ roll signe son retour sur Tom Hardy, un titre un peu what the fuck mais accrocheur sur l’acteur britannique Tom Hardy , nommé aux Oscars 2016, avec ce refrain très facile à retenir : “I wanna be Tom Hardy”. Ensuite, l’EP dévoile une reprise de The Cure avec l’un des titres les plus connus du groupe : Friday I’m In Love. On pense d’abord à une reprise acoustique mais après quelques secondes et quelques lignes, les guitares électriques pointent le bout de leur nez. Enregistrée pour une session chez Radio X, cette reprise est la bienvenue. Il est toujours difficile de s’attaquer à un classique mais quand c’est réussi, pourquoi s’en priver ? Après cette reprise, le trio dévoile une composition originale et acoustique nommée Letting You Down. Assez triste, elle permet de faire retomber l’énergie présente depuis la deuxième piste de l’EP. Une pause somme toute assez salvatrice.

L’EP se termine en douceur avec To Be A Libertine où nous pouvons entendre les agréables voix de Carl Barât, Pete Doherty, John Hassall et Gary Powell, bref, l’ensemble du groupe The Libertines. En fait, lorsque Jack Jones faisait la première partie de The Libertines, les membres du groupe ont eu un coup de coeur pour le poème. Ensuite, Jack leur a demandé s’ils voulaient bien le réciter. Ils ont accepté et voici le résultat, un pur bonheur, un poème parfait pour terminer avec également des paroles récitées par des fans de nationalités différentes. Écoutez bien et vous discernerez du français :

 

En conclusion, cet EP The Gangway est une nouvelle réussite pour Trampolene, une étape de plus vers le succès. Après quatre “Pocket Albums”, à quand un premier album ? On l’attend avec impatience, on sent le groupe gagner en maturité et en popularité. De notre côté, on attend encore le retour de Trampolene sur scène en France, eux qui ne sont pas venus depuis la première partie pour Carl Barât & The Jackals à Paris en 2015. Croisons les doigts !

 

Tracklist :

The Gangway
Tom Hardy
Friday I’m In Love
Letting You Down
To Be A Libertine

LA NOTE : 8/10

 

Concerts The Libertines
 
The Libertines à Paris - 27 octobre 2019
 
The Libertines à Bruxelles - 18 novembre 2019
No Comments

Post A Comment