Carl Barât donne des nouvelles des Libertines et des Jackals !

Le fameux membres des Libertines et fondateur des Jackals, Carl Barât, s’est entretenu avec NME au sujet des projets à venir. 2017 est-elle la bonne année ?

Si on commençait par les Libertines ? “Une année de jachère” déclare Carl Barât en premier lieu. Pourtant, il glisse que les Libertines “ne sont jamais très loin”.

Un album des Libertines prend forcément un peu plus de temps. Le but étant qu’il doit nous ressembler, c’est notre projet !”

Interrogé plus précisément, Carl Barât ne peut pas s’empêcher de dévoiler : “nous avons au moins deux siècles de morceaux écrits et nous avons encore tant à produire ! Beaucoup d’eau va encore couler sous les ponts avant que nous en soyons satisfaits”. Il faudra alors attendre pour écouter le successeur de Anthems For Doomed Youth.

 Au sujet de leur fameux QG, Barât reste discret : “Je ne dirai pas où est-ce que c’est. Juste un endroit qui est devenu comme notre propre usine”. Les Libertines ne restent pas pour autant inactifs. Le groupe compte bien fouler quelques scènes en 2017. Cet été, ils passeront notamment au Royaume-Uni, de Sheffield à Newcastle. Home sweet home… Et bonne nouvelle, “si d’ici là, on a écrit de nouveaux morceaux potables, on aura forcément envie de les jouer…”.

Au sujet de son autre projet, The Jackals, Carl Barât apporte davantage d’éléments concrets. “Nous travaillons énormément sur notre album. Nous avons au moins trois morceaux qui fonctionnent bien. En vérité, on est tous très motivés, et j’ai hâte d’en arriver au bout. Maintenant, il faut écrire et composer le reste”. A cela, il ajoute de la proximité : “je m’en occupe dès la semaine prochaine !”. On lui fait confiance.

 

Concerts The Libertines
 
The Libertines à Paris - 27 octobre 2019
 
The Libertines à Bruxelles - 18 novembre 2019
No Comments

Post A Comment