Amy MacDonald – Under Stars

Après une longue absence, Amy MacDonald revient avec un 4e opus. Sa fougue et sa voix sont inchangées. Mais est-ce que cela vaut-il encore le coup ?

 

On l’avait connu il y a dix ans tout rond, lorsque cette jolie et fougueuse écossaise trustait le haut des charts avec ses tubes, This Is The Life et Mr Rock & Roll. Depuis, Amy MacDonald a signé trois albums et revient avec un quatrième, après cinq ans d’absence. Le temps de digérer l’échec public et commercial d’un opus, Life In A Beautiful Light, motivé par la nécessité de répondre à une demande. Mais si Amy a bien tenté de faire évoluer son folk saupoudré de pop, la sauce n’a pas prise… Et c’est murement réfléchi, avec de nouveaux titres mais une fougue toujours inchangée, que la Glaswegienne revient, au crépuscule de sa vingtaine.

Plus mature, ce quatrième album voit Amy MacDonald narrer ses maux, ses années de disette, tout en livrant une ode optimiste à la confiance en soi, au travers de textes qui invitent son auditoire à aller au bout de ses rêves, de tout donner et surtout, de ne pas se cacher derrière des faux-semblants. Pas un hasard si elle a donné à son album le titre d’Under Stars, tant ce morceau incarne justement les sujets abordés par l’auteur-compositrice-interprète britannique. “This is your song, go write it / Be who you are, don’t hide it / You’ve come so far / Don’t let it slip away”, nous dit-elle. Même credo sur son single-phare, Dream On, où l’artiste opère une introspection cathartique : “Live on and dream on / I’m on top of the world and I’m on the right track / I’m on top of the world and I won’t look back.”

 

 

Le passé habite de manière très lourde cet effort, bien qu’on sente justement chez Amy MacDonald le désir de s’en servir comme nouveau tremplin. On ne peut s’empêcher de voir une héroïne qui donne corps à un quotidien navrant où, enfermée dans une sorte d’auto-flagellation et de lamentations à la pelle, elle est aveuglée par une réalité qu’elle pourrait très bien fuir. C’est ce qu’elle raconte en seconde lecture dans Prepare To Fall, The Rise & Fall ou encore Leap of Faith.

Si les textes sont parfois à frôler le cliché et très simplistes, il n’en reste pas moins intimes à la petite adolescente qui se construisait un avenir en écrivant This Is The Life au lendemain d’un concert de Peter Doherty. Romantique aux côtés de choeurs dans Down By The Water, douce et envoûtante sur la très belle Never Too Late, enthousiasmante avec Feed My Fire, nostalgique avec The Contender, Amy MacDonald livre un album complet, largement habité par ses dernières années de silence, traversé de quelques compositions aux mélodies charmantes. Tout ce que l’on peut vérifier avec la version deluxe, où Amy MacDonald se décharge du côté variétoche gentillet de ses mélodies pour se livrer corps et âmes dans l’acoustique. Et c’est là qu’on retrouve tout son talent à l’état brut.

 

 

Tracklisting

 

Dream On

Under Stars

Automatic

Down by the Water

Leap of Faith

Never too late

The Rise & Fall

Feed my Fire

The Contender

Prepare to Fall

From the Ashes

Edition Deluxe – Acoustiques

Under Stars

Dream On

Prepare to Fall

Leap of Faith

Automatic

Down by the Water

The Rise & Fall

I’m on Fire

 

Nos morceaux préférés : Never Too Late, Down By The Water, Leap of Faith

 

LA NOTE : 6,5 / 10

2 Comments

Post A Comment