Des nouvelles d’As It Is

“The Great Depression” a bel et bien commencé et on vous explique tout !

Le groupe nous a présenté une toute nouvelle facette de leur personnalité avec un nouveau look à la MCR qui est loin de nous déplaire. Du noir et rouge partout, beaucoup plus sombre et travaillé, l’esthétique est très réfléchie, jusqu’aux vêtements, maquillage et même cheveux et vous savez quoi ? C’est une réussite.

Ce nouveau chapitre et troisième album du groupe se base sur la remise en question, l’aspect romantique que la société peut donner à la dépression et l’absence de communication entre les peuples aujourd’hui, dûe aux nouvelles technologies (entres autres). Le groupe veut secouer les a priori que les gens peuvent avoir sur ces sujets par le biais de leur plateforme et de l’impact que la musique peut avoir. Ils ont d’ailleurs prévu de travailler aux côtés d’organisations et associations spécialisées dans le traitement de ces causes afin de voir, au mieux, un changement positif sur leur public.

Le premier single de ce nouvel album, prévu pour le 10 Août, est intitulé The Wounded World et traite le sujet des nouvelles technologies et l’absence d’intérêt pour le monde extérieur hors-ligne. C’est l’Act I de ce nouvel opus qui sera séparé en plusieurs parties afin de raconter toute une histoire.Un morceau puissant, appuyé par un pont screamo qui nous rappelle un certain No Way Out que l’on adore.

On arrive à l’Act II qui parle de “masculinité” et tous les clichés qui vont avec. The Stigma (Boys Don’t Cry) se présente comme une hymne d’école pour garçons et pour cause : on peut retrouver des paroles comme Stay strong, hold on – Just dry your eyes cause boys don’t cry et des images dans la vidéo avec des sous-titre comme Boys don’t wear makeup – Man up. Tout ça pour dénoncer qu’il n’y a aucun mal pour un homme de pleurer ou faire des choses de “filles”. Les hommes aussi peuvent souffrir de dépression ou de problèmes de santé mentale, chose “réservée aux femmes” et souvent romantisée du point de vue de la société d’aujourd’hui. Hors, toute conception de genre est dépassée et chacun fait ce qu’il veut, c’est un peu ce qu’As It Is a voulu démontrer ici.

En résumé, une révolution sombre et dénonciatrice nous attend avec As It Is, rendez-vous le mois prochain pour découvrir l’intégralité de ce qui s’annonce comme un chef d’oeuvre de l’emo-punk.

Concerts As It Is
 
As It Is à Paris - 23 novembre 2018
No Comments

Post A Comment