George Ezra @ La Cigale

George Ezra finit sa tournée européenne en beauté à Paris

Le début ou la fin d’une tournée représente souvent une date particulière pour certains groupes et artistes. Paris était la dernière date de la tournée européenne de George Ezra, une soirée merveilleuse que nous avons passé en sa compagnie à La Cigale. On vous raconte !

Ten Tonnes @ La Cigale

Nous vous avions annoncé au mois de Septembre que c’était Ten Tonnes aka le petit frère de George qui allait assurer la première partie de cette tournée. 19h45, Ethan Barnett monte sur scène avec son groupe et la soirée peut enfin commencer. Durant ce court set, Ten Tonnes nous offrira ses meilleurs titres en débutant par Born To Lose, Crack Between Us mais aussi des chansons exclusives de son futur album. Si la foule est conquise par le groupe, le public au balcon n’est malheureusement pas plus emballé que ça. Cela n’empêche pas le front-singer d’échanger quelques blagues avec la salle. Le set finit en beauté avec G.I.V.E, Lay It On Me et Lucy. Dernières salutations et derniers échanges puis le groupe retourne en coulisse.

George Ezra @ La Cigale

Une demi-heure plus tard, c’est l’aîné de la famille qui prend la relève en débarquant sur scène avec sa bande sur le titre Don’t Matter Now. On se retrouve immergé dans une ambiance estivale malgré le froid automnale qui s’est installé dehors. Ezra prend la parole au micro : “Paris, nothing has changed” (Paris, rien n’a changé) créant ainsi l’euphorie pour une partie du public. Durant tout le set, l’auto-compositeur va venir introduire chacun des morceaux qu’il va nous interpréter . Un peu comme un Track by Track à la Spotify. Cela crée un véritable lien, plus qu’efficace, avec ses fans. On enchaîne la suite du concert avec des titres de Staying at Tamara’s qui s’alternent avec ceux de Wanted On Voyage : Get Away, Barcelona, Pretty Shinning People puis Listen To The Man. Cette succession de titres transforme le sol de La Cigale en trampoline et remplit la salle de bonne humeur.

On ralentit le tempo avec Saviour qui se termine en fusionnant magnifiquement avec l’intro de Did You Hear The Rain ? Les notes vocales du chanteur britannique sont parfaitement maitrisées qu’on en a des frissons. C’est un vrai ascenseur émotionnel que nous vivons, la pièce se retrouve soudainement illuminée pour Paradise et les fans s’empressent de reprendre en choeur dès les premières notes. On réduit à nouveau la cadence avec les titres Song 6 et la très belle Hold My Girl.  La soirée passe à une vitesse incroyable que l’on arrive déjà à la fin du set. Le jeune anglais termine en beauté avec Budapest avec un public qui chantonnent les “Oooooh ooouh”. Les membres du groupes sortent de scène suivi de George, lumières éteintes et énorme ovation.

5 minutes plus tard, il revient aux côtés de ses six musiciens et joue Cassy O’ titre phare du premier album. Comme évoqué au début de ce report, la dernière date d’une tournée est symbolique pour un artiste. Nous avons donc eu le privilège d’avoir une reprise These Days, titre de Rudimental, que George avait repris lors d’une session à la BBC Radio 1. Inutile de préciser que tous les spectateurs ont chanté chaque note de cette cover. Puis cette fois-ci c’est vraiment la fin de la soirée qui vient se conclure avec Shotgun.

L’alchimie crée entre George Ezra et son public durant ce concert était tout simplement incroyable. Il ne s’est pas passé un morceau sans que la foule et le chanteur chantent ensemble. On remet ça lors de son passage au Zénith ?

 

 Setlist :

Don’t Matter Now

Get away 

Barcelona

Pretty Shining People

Listen To The Man

Saviour 

Did You Hear The Rain ?

Paradise

Song 6

Hold My Girl

Sugarcoat

All My Love

Blame It On Me 

Budapest

Cassy O’

These Days (Rudimental cover)

Shotgun

Concerts George Ezra
 
George Ezra à Paris - 9 mai 2019
No Comments

Post A Comment