The 1975 : tout ce que l’on sait sur le prochain album

Prévu pour cet été, la quatrième opus des 1975, intitulé Notes On A Conditional Form, devrait être leur plus “british” 

En novembre dernier, The 1975 nous a gâté d’un album tellement moderne qu’il traversera sûrement sans encombres les âges. Mais A Brief Inquiry Into Online Relationships n’était vraisemblablement qu’un début. Prévu pour n’être qu’une pierre au brillant édifice du groupe de Manchester, ce troisième album a préparé le terrain pour la suite : plus grandiose, plus maîtrisée, plus… anglaise ?

Les membres de The 1975 ont révélé certaines des influences notables derrière ce prochain opus, que l’on connait déjà sous le nom de Notes On A Conditional Form et qui devrait (si tout se passe comme prévu) paraître dans les bacs cet été. Selon les dires du groupe, le disque aura une sonorité plus “britannique” et sera produit “à l’ancienne”, sans laisser tomber l’expérimentation.

Comme on a pu facilement le déduire, Notes On A Conditional Form a été entièrement enregistré à Londres, tout juste après en avoir terminé avec A Brief Inquiry. Une différence notable aux précédentes productions, souvent passées du côté des studios de Los Angeles, aux États-Unis. La raison est simple, d’après Matty Healy : “C’est parce que je vis en Angleterre.” Fair enough.

La tracklist de ce nouvel album semble aussi avoir été au coeur des préoccupations. Plus travaillées, plus tissée. Les morceau devraient, si on croit les confidences de chacun, être intimement connectés les uns avec les autres. Tandis qu’à contrario, la production devrait pouvoir se déployer davantage, profitant d’une liberté d’action totale : “C’est vraiment déconstruit. Je ne veux pas comparer à ‘A Brief Inquiry Into Online Relationships’ , c’est trop différent. Ce sont des moments distincts”, a confié Healy dans une interview pour au magazine Q, en ajoutant que l’album devrait invoquer des sonorités dignes de The Streets, ou encore Burial. Dans le genre influence, on sait que les débuts de carrière de Bruce Springsteen ont grandement inspiré le musicien, qui d’ailleurs à fait appel à son père pour composer (et chanter ?) sur un titre en particulier.

“C’est un album nocturne”, a finalement ajouté le manager du groupe, Jamie Oborne.
En attendant d’avoir du nouveau à se mettre sous la dent ainsi qu’une probable tournée, on se replonge dans l’un des meilleurs morceaux du nouvel album, encore tout frais.

No Comments

Post A Comment