James Blake – Assume Form

De métamorphose en émotion lancinante, James Blake livre un 4ème album épuré, délicat et tout bonnement bouleversant. Écoute et critique.

Le diable se cache dans le détail. Avec un souci de la production affolant et une recherche constante de la collaboration parfaite, James Blake nous offre avec ce Assume Form un témoignage amoureux puissant, empli de sincérité et d’humilité.

Tous les ingrédients usuels de la formule du musicien sont là, voix oscillant entre le clair et le pitché, piano oscillant entre l’acoustique et les teintes modulées, batterie électronique résonnant à la croche près. A cette recette gagnante, sir Blake ajoute une puissante dose d’émotion, opposant malicieusement mélancolie et félicité.

Car il est bien ici question d’amour, dans toutes ses formes les plus électrisantes; ce nouvel effort est en effet inspiré par Jameela Jamil, compagne du chanteur. Les électroniques compositions de Into the Red et Are You in Love? viennent ainsi dessiner les contours d’une relation, prête à éclore ou déjà sublimement fleurie, assorties à un sens de la structure et de la mélodies impeccable. Une quête de l’harmonie que vient épouse Can’t Believe the Way We Flow, ode à l’harmonie et à l’union.

A ces chansons délicieusement romantiques, James Blake vient également confronter d’autres titres résolument orientées hip-hop/trap; front to front, à l’image d’un certain Lust For Life, nous retrouvons Metro Boomin, Travis Scott et Moses Sumney (la recherche de la collaboration parfaite, nous y revenons). Si Mile High se révèle être le morceau le plus oubliable de cet opus, ne trouvant jamais la force lyrique ou musicale pour décoller, Tell Them vient secouer la formule trap avec des sonorités audacieuses, invoquant une des productions les plus entêtantes de la galette. Plus loin dans l’odyssée proposée par James Blake, c’est l’ex-Outkast André 3000 qui vient, à grands coups de vocodeurs, dynamiter la production de sir Blake.

Le miracle de Assume Form tient dans la cohérence de ces collaborations, de l’évidence harmonique qui s’en dégage, même lors de la confrontation de deux univers radicalement différents. C’est donc avec un bonheur absolu que l’on s’abandonne à Barefoot in the Park, élevé aux firmaments par la contribution de l’incroyable Rosalía, artiste espagnole montante qui élève l’art de Blake à des sommets jusqu’ici inenvisageables. Du grand art, tout simplement.


Qu’on vous rassure; James Blake sait également mener ses compositions solo d’une main de maître. L’ouverture éponyme épate et émeut avec une aisance déconcertante. Quant au quartet de fin… Convoquant les thèmes de la passion et de l’apprentissage par l’être aimé (les superbes I’ll Come Too et Power On), le musicien nous invite ensuite à regarder au-delà de notre propre personne et à élargir nos horizons, profiter des opportunités que le quotidien nous offre, des être aimés qui nous sont proches; Don’t Miss It, single subtilement choisi, enveloppe ce message dans un cocon nacré forcément touchant. Après tout cela, James Blake n’a plus qu’à nous proposer une berceuse pour nous porter délicatement au sommeil; berceuse composée justement pour sa compagne afin qu’elle puisse s’endormir plus facilement, des aveux même du compositeur. Une note sucrée qui crée une fascinante dichotomie pour ce titre de clôture.

Sur Assume Form, James Blake sort de sa zone de confort et délaisse partiellement les paysages mélancoliques pour célébrer l’amour dans sa forme la plus pure et réinventer ses sonorités au contact de musiciens soulignant réciproquement leurs talents. Début Janvier, et on peut vous garantir qu’il sera difficile de trouver un album en 2019 plus touchant et accompli que ce Assume Form, sortant la tête des ténèbres pour mieux nous faire apprécier la lumière. Radieux, tout simplement.

_______________________________________________________________________________

Tracklisting

Assume Form

Mile High (feat. Metro Boomin & Travis Scott)

Tell Them (feat. Metro Boomin & Moses Sumney)

Into the Red

Barefoot In the Park (feat. Rosalía)

Can’t Believe the Way We Flow

Are You In Love?

Where’s the Catch? (feat. André 3000)

I’ll Come Too

Power On

Don’t Miss It

Lullaby for My Insomniac

Nos + : Assume Form, Tell Them, Into the Red, Barefoot In the Park, I’ll Come Too, Don’t Miss It

La note: 9/10

Concerts James Blake
 
James Blake à Nîmes - 31 mai 2019
No Comments

Post A Comment