Mick Jagger sur scène

Quand le rock britannique invite la politique à la Mostra de Venise

Invité à la Mostra de Venise pour défendre le film The Burnt Orange Heresy, dans lequel il campe un collectionneur d’art, Mick Jagger n’a pas manqué l’occasion, comme Roger Waters la veille, les chefs d’Etat.

Décidément, cette édition du mythique Festival du Film de Venise aura été marquante. Après le succès du Joker joué par Joaquin Phoenix c’est au tour de Mick Jagger, iconique chanteur des Rolling Stones, de faire parler de lui.

Dénonçant la “polarisation et l’incivilité du monde politique“, l’artiste de 76 ans, avouant ne pas avoir été le plus adepte du concept de civilité dans sa jeunesse, se demande où “les mensonges et la grossièreté vont mener“.

Tout en soutenant le militantisme climatique, dont certains représentants ont occupé le tapis rouge du festival plus tôt samedi, le chanteur a indiqué que les Etats-Unis, supposément chef de file en matière de protection de l’environnement, “ont choisi, par la politique de son administration, de faire le contraire“.

Présentant un film tourné lors de sa dernière tournée mondiale Us + Then, Roger Waters a aussi profité de la présence des journalistes pour qualifier Boris Johnson, Donald Trump ou encore Jay Bolsonaro de “sociopathes sans coeur“, tout en ajoutant qu’il serait prêt à discuter avec les chefs d’Etat si cela pouvait “porter ses fruits“. Le chanteur, engagé pour la protection de l’environnement et des droits de l’Homme, a pris part récemment à des manifestations pour la libération de Julian Assange.

Concerts Roger Waters
 
Roger Waters à Martigues - 3 octobre 2019
No Comments

Post A Comment