Circa Waves @ Le Trabend

5 raisons urgentes d’aller voir Circa Waves à Paris

Le 24 octobre prochain, Circa Waves donnera un concert à La Maroquinerie (Paris). Une soirée qui sent bon la poudre et on ne saurait vous inciter à prendre votre place.

Après avoir été en première partie des Wombats en février dernier, Circa Waves est de retour dans la capitale. Cette fois-ci, ce sera pour un headline show, à La Maroquinerie. Le rendez-vous est donné le 24 octobre. Avant d’aller vous ruer sur les billets, on vous donne 5 très bonnes raisons d’aller les voir.

1/ Ce sera l’occasion de découvrir leur dernier opus

Fort de deux premiers albums acclamés, Circa Waves a dévoilé What’s It Like Over There?, son troisième album studio, le 5 avril dernier. “Le futur du rock anglais voire international semble être entre leurs mainsavait écrit notre rédacteur Fabien, à la sortie de l’album.

2/ Un album qui promet un grand moment live.

Nous avons travaillé tellement dur sur ces morceaux et nous sommes dépassés pour faire quelque chose d’énorme et excitant pour vous“, confiait le groupe en marge de la sortie de ce troisième effort. Si on a été convaincu par la version studio – un 9/10 rappelons-le – on a très hâte de voir ça sur scène.

3/ Ce sera une avalanche de tubes

Souvenez-vous que leur premier album avait glané un 10, largement mérité tant cet opus faisait souffler un vent de fraîcheur sur la scène indie rock avec des tubes en pagaille. Le deuxième opus, nettement plus mature et heavy, avait laissé entrevoir un autre potentiel. On aura donc plus qu’à jubiler devant T-Shirt Weather et Fossils, comme s’éclater sur Fire That Burns et Wake Up.

4/ On en pince un peu pour Kieran (mais chut)

On va pas se le cacher : un bon groupe de rock repose aussi pour sur son frontman. Et si Kieran Shudall ne brille pas nécessairement par son charisme, il sait très bien charmer son assistance.

5/ Ils sont aussi forts avec les riffs heavy que l’acoustique

Il y a quelques mois, le groupe nous avait offert une Session by SOB, durant laquelle il avait interprété leur dernier single-phrase, Time Won’t Change Me, dans une version totalement différent. Un délice.

No Comments

Post A Comment