King Nun - Mass

King Nun – MASS

Les londoniens de King Nun ont enfin sorti leur premier LP, sur le label Dirty Hits. Après la sortie de deux très bons singles, quid de l’album complet ?

Lorsque Glen Rowe, le tour manager de Muse pendant de nombreuses année, maintenant à la retraite, fait de la pub pour un jeune quatuor de Londres, forcément, on est curieux. Lorsqu’il dit que ces quatre gars lui font penser aux Muse des premiers temps, on est encore plus intéressés. Et quand, finalement, King Nun sort un obsédant single qui n’a pas quitté nos oreilles depuis plusieurs mois, alors on se sent obligé de vous parler de leur premier album. Retour sur la première création studio en long format de King Nun.

Entre explorations musicales ….

Les londoniens se sont fait attendre pour ce premier album. Signés depuis l’année dernière sur Dirty Hits (The 1975, Wolf Alice, …) -avant leurs 20 ans, s’il vous plait !-, on aura donc attendu deux bonnes années depuis la révélation du groupe avec Tulip. Cette attente est largement récompensée par l’évolution de leur musique. Les ados qui ont percé grâce à de chaotiques singles punk ont grandi, et leur son avec. Sur MASS, on retrouve un joyeux mélange de leurs influences rock, indie, grunge et parfois même un peu pop, qui, un peu par miracle, trouvent une cohérence irréfutable. La signature musicale King Nun est bien là, brillante.

Le groupe aime aussi se jouer des règles. Sur le single Low Flying Dandelion, par exemple, qui va à l’encontre de toutes les règles mélodiques. C’est aussi le cas avec Sharing A Head With Seth aux paroles sombres habillées par la mélodie la plus joyeuse de l’album. King Nun aime brouiller les pistes et associés les contraires, à la manière de leurs collègues français MNNQNS. Les quatre musiciens explorent des horizons musicaux très variés, avec beaucoup de vista et de jubilation face à cette liberté.

…. Et maturité

Theo Polyzoides, chanteur, frontman et compositeur du groupe, est derrière la grande majorité des textes de cet album et défend avec beaucoup d’ardeur ce besoin de partager ses sentiments avec le monde. Loin des clichés de la musique adolescente -là encore, une preuve de maturité- MASS aborde autant la dépression avec beaucoup de poésie sur Black Tree, la masculinité toxique sur Cowboy ou encore l’anxiété sur la chanson d’introduction, Mascara Runs. Avec un talent certain pour l’écriture et la poésie, il n’y a pas (ou peu) de censure pour des thèmes pas forcément évidents à aborder et chanter sur scène.

Après plusieurs écoutes, l’album se révèle avec 11 titres uniques et d’une intensité élevée, que l’on ressent chez les gars de King Nun depuis leurs débuts. Les quatre londoniens ont créé une atmosphère particulière sur MASS, qui reste toujours espiègle et plein d’espoir même dans les thèmes les plus sombres. Le rock à guitare est donc loin d’être enterré, si l’on en croit la relève qui arrive.

Pour les curieux, King Nun sera en première partie de The Struts jeudi prochain, au Trianon.

Tracklisting

1. Mascara Runs
2. Chinese Medicine
3. Transfomer
4. Cowboy
5. I Saw Blue
6. Black Tree
7. Low Flying Dandelion
8. Sharing a Head with Seth
9. Intravenous
10. Bug
11. A Giant Came Down

Nos morceaux favoris: Cowboy, Black Tree, Low Flying Dandelion, Intravenous
La note: 9/10

Concerts King Nun
Entrée gratuite
King Nun à Paris - 25 novembre 2019
Tags:
,
No Comments

Post A Comment