Coach Party – Party Food (EP)

Le groupe indie-rock britannique Coach Party sort son premier EP, “Party Food”, avec la ferme de secouer le public avec une grunge-pop brillante.

Dans la jungle de la scène indie-rock, où souvent les groupes peuvent se suivre et se ressembler, faire un coup d’éclat puis disparaître dans les bas-fonds du genre, difficile d’y voir clair. Pourtant, certains groupes arrivent à tirer leur épingle du jeu et se démarquer. C’est le cas de Coach Party.

Venus de la magnifique île de Wight, ces quatre jeunes complices ont intrigué dès la sortie de leur premier single, Oh Lola. C’est ce même morceau qui ouvre Party Food, leur premier EP. Et quel démarrage en fanfare, synthétisant le style très particulier de Coach Party, entre réminiscences de l’ère britpop et un grunge pop savoureux. Le tout chapeauté par un refrain catchy et une rythmique dansante, et voici un tube tout taillé.

Signé chez Chess Club Records (qui a propulsé Mumford & Sons, Wolf Alice ou Jungle à leurs débuts), Coach Party confirme avec cet EP tout le bien que l’on pense d’eux. L’exercice est maîtrisé, parfaitement calibré, entre la voix solaire de Jessica Eastwood, les mélodies grunge et pop à la fois. Le groupe manie avec un malin plaisir les crescendos et changements de rythme, que ce soit l’excellent Breakdown avec son final explosif, ou encore le dernier single, Space, où les couplets d’un calme apparent sont cassés par des riffs saillants et des refrains nerveux. Red Jumper Boy, qui conclut cet EP de 6 titres, commence sur le ton d’une ballade, avant d’opérer un virage à 180 plus décomplexé.

Les textes sont quant à eux personnels, quand bien même Bleach est une invitation à casser la routine pour tout envoyer bouler. Jessica parle à la première personne, met en scène sa joie de vivre – et ça fait du bien quand la majorité des groupes ne s’inspirent que des aspects sombres de notre temps. La frontwoman impose son style et son franc-parler, à coup de punchlines bien senties (“You won’t be free, now you’re with me, I’m your daydream”).

A l’instar de cet EP fougueux et blindé de bonnes idées, Coach Party était appelé à devenir un incontournable des scènes estivales en 2020. Ce n’est que partie remise, car il est clair qu’on est ici au début d’une belle et prometteuse histoire.

Tags:
No Comments

Post A Comment