The Vamps – Cherry Blossom

Trois ans après “Night & Day” et un an après leur dernier EP, le quatuor anglais revient avec un quatrième album. Deux disques d’or plus tard, est-il encore possible de se réinventer quand on a trouvé la recette du succès?

Après une courte intro au piano, l’album s’ouvre sur “Glory Days“, et pose l’atmosphère globale du onze-titres: ” Baby, let’s not wait for what’s ’round the corner, These are our, these are our glory days”; c’est d’amour dont on va nous parler. Viennent ensuite “Better” et le single “Married in Las Vegas“, deux autres morceaux solaires plutôt classiques, mais efficaces pour viber un peu malgré les feuilles qui tombent et l’interdiction de sortir après 21h. Une chose est sûre: le groupe a choisi de faire la part belle aux synthés sur cet opus.

Une transition s’opère ensuite avec le très catchy “Chemicals“, qui détonne des productions habituelles des Vamps avec une voix plus posée contrebalancée par des backs plus audacieux, allant parfois très haut dans les aigus.

S’en suivent “Would you” et “Bitter” (dont on notera l’étonnante mais agréable fin Gospel), très marqués par les basses. Rappelant parfois certains titres de l’album AM (notamment “Do I Wanna Know) ou encore Dua Lipa et amenant ainsi une première grosse différence avec les trois premières productions du groupe. La suivante, “Part of me“, s’avère en revanche bien moins intéressante et audacieuse avec une construction beaucoup plus “classique” (couplet/ pont qui monte en puissance/ refrain entêtant) de gros tube calibré pour les radios.

Enfin, une grosse rupture entamée avec “Protocol” et qui se poursuivra avec les deux morceaux finaux, bien plus nostalgiques, vient dénoter avec l’ambiance plutôt festive du reste de l’album. Le tiercé des chansons de rupture se poursuit avec l’efficace “Nothing But You” (“I know it’s hopeless, so can we skip to the moment where you tie me down, steal every piece of me you’ve found?) avant de se finir en beauté avec le touchant et introspectif “Treading Water“.

Que retenir de cet album? Pas mal de renouveau et surtout beaucoup de maturité. Avec une voix plus maîtrisée et des sons plus osés, Les Vamps semblent s’être trouvé une esthétique à eux, plus affirmée et moins boys band de label. Rien de bien novateur certes, mais intéressant et prometteur pour la suite. Avis à ceux et celles qui seraient réticents à l’idée d’écouter un groupe “pour ados”: foncez; vous verrez, il y a de bonnes surprises.

Tracklist:

  • Glory Days (Intro)
  • Glory Days
  • Better
  • Married in Vegas
  • Chemicals
  • Would You
  • Bitter
  • Part of Me
  • Protocol
  • Nothing but You
  • Treading Water

Morceaux favoris: Chemicals, Would You, Treading Water

LA NOTE: 7/10

No Comments

Post A Comment