half drunk

The Fratellis – Half Drunk Under a Full Moon

Après moult péripéties (confinement et autres mauvaises nouvelles ambiantes), The Fratellis présentent enfin officiellement leur nouvel effort Half Drunk Under a Full Moon! Verdict…

Déjà le sixième album pour le trio écossais qui donne ici suite à son In Your Own Sweet Time (2017), dansant et parfois un brin déconcertant. Assurément rétro, ces 10 nouvelles compositions s’avèrent être dans la digne lignée du léger virage moins rock frontal et plus sirupeux pris par la formation avec We Need Medicine (2013) et emprunté depuis lors. Le résultat offre une parenthèse charmante et délicieusement nostalgique.

Each and every one had that look upon their face like the ’60s just died

Le ton est donné dès le titre d’ouverture qui donne son nom à l’album et qui résume parfaitement l’ambiance qui en émane, entre enivrement onirique et euphorie astrale. Si certains morceaux sont dispensables (The Last Songbird, Action Replay), d’autres prennent à merveille! C’est le cas par exemple de la parfaite pop song mélancolique Lay Your Body Down, les exaltantes et entêtantes Living in the Dark et Six Days in June, l’étonnante Oh Roxy au refrain imprenable et la somptueuse Hello Stranger, aux accents presque lennoniens.

You said I reminded you of a ghost, but how do you know I’m not one?

On déplore parfois la supposée disparité entre les deux premiers opus du groupe (indé mutin et diablement efficace) et les suivants (pop rock volontairement désuète) mais n’était-ce pas un trio de pin-up glamour et rétro qui ornait la pochette de Costello Music (2006)? The Fratellis ne reprennent-ils pas depuis des années l’hymne rockabilly Runaround Sue de Dion sur scène en clôture de leurs concerts? On pourrait aussi mentionner l’autre groupe éphémère de Jon Fratelli Codeine Velvet Club dans lequel il unissait sa voix le temps d’un album éponyme et baroque (2009) avec Lou Hickey. Tout autant d’éléments qui semblent se refléter dans ce nouvel effort et qui prouvent que The Fratellis sont toujours restés fidèles à leurs premiers amours, tout en enrichissant leur style propre de références plurielles.

Plutôt Frankie Avalon que Frank Zappa mais on ne peut bouder notre plaisir!

Tracklist:

  • Half Drunk Under a Full Moon
  • Need a Little Love
  • Lay Your Body Down
  • The Last Songbird
  • Strangers in the Street
  • Living in the Dark
  • Action Replay
  • Six Days in June
  • Oh Roxy
  • Hello Stranger

LA NOTE DE LA RÉDACTRICE : 7,5/10

Les autres notes :
Augustin : 5/10. Album homogène qui manque de singles forts.
Fabien : 6/10. Un potentiel indéniable qui n’est pas assez démontré.

No Comments

Post A Comment