IDER – shame

Deux ans après Emotional Education, leur premier album, les deux londoniennes de IDER reviennent avec shame.

Le duo IDER, composé de Lily Sommerville et Megan Markwick, revient avec shame, un nouvel album court et hypnotique. Après Emotional Education, sorti en 2019 sur le prestigieux label Glassnote (Chvrches, Phoenix), les deux amies ont décidé de produire elles-mêmes leur nouvel album.

Commencé à Berlin avant le début de la pandémie, on ressent les influences de la scène berlinoise sur l’album. En seulement huit pistes, elles nous offrent un album épuré, avec un son dansant et hypnotique, psychédélique, presque venu d’une autre planète.

Elles abordent des sujets aussi vastes et compliqués que la religion (cross yourself), les troubles alimentaires, la dysmorphophobie, les grossesses adolescentes et le self-care (knocked up) ou encore les relations amoureuses (cbb to b sad, obsessed). Tout en partageant des paroles réfléchies et engagées, avec des références à la pop culture – Kanye West et son gospel ; Jameela Jamil et son combat féministe – elles nous offrent des chansons extrêmement variées. Sur certaines, on s’imagine danser en club alors que d’autres semblent plus appropriées pour nous bercer en retour de soirée …

Les instruments sont presque rares, leurs voix prenant une place tellement importante, le son est sans fioritures. Waiting 17 03, morceau le plus court de l’album (2:41 contre 4 minutes environ par chanson) sert d’interlude et offre un son électronique, presque à contre-temps, qui reflète parfaitement le sentiment d’attente.

Midland’s Guilt clôt l’album avec une ballade aux voix autotunées qui semblent venue d’ailleurs, d’une autre planète.

Avec shame, IDER nous offre un album pop thérapeutique à deux voix, où chaque chanson correspond à une humeur ou une émotion.

TRACKLIST : 

Cross Yourself

cbb to b sad

Knocked Up

obsessed

BORED

waiting 17 03

embarrassed

Midland’s Guilt

LA NOTE DE LA RÉDACTRICE : 7/10

Ses morceaux favoris : cross yourself, cbb to be sad, knocked up

Les autres notes :
Fabien : 6,5/10. Les efforts ont été faits mais on reste sur notre faim.

Tags:
No Comments

Post A Comment