Ed Sheeran fait chanter le Stade de France

Ed Sheraan était de retour à Paris pour deux soirées afin de défendre son dernier album dans le cadre du « Mathematic Tour ». 

C’est Maisie Peters qui a le privilège d’ouvrir sur cette tournée européenne. L’artiste semble être très à l’aise malgré son jeune âge. Souriante et détendue, elle n’hésite pas à partager sa bonne humeur ainsi que son humour avec le public parisien. Elle arpente la scène centrale de long en large et entraine un stade plutôt bien rempli malgré l’heure anticipée (18h). Particularité du jour, la scène circulaire est située au milieu de la pelouse du Stade de France. Seconde surprise, le son est plutôt de bonne qualité ! L’agencement de la scène permet de réduire les échos avec une équidistance entre la scène et l’ensemble des gradins. 

20h20, un décompte apparaît sur les écrans. 10 minutes ! Un début de concert à 20h30 est certes tôt, mais le public est bien présent. La scène est à peine visible, cachée derrière un anneau circulaire, qui servira d’écran une fois relevé. 

La scénographie est composée d’un anneau extérieur tournant à 360 degrés tandis que le centre de la scène reste immobile et est équipé d’une plateforme qui peut légèrement se surélever. La structure globale autour de la scène est massive avec 6 énormes pilonnes permettant de supporter les lumières et les nombreux écrans. Bien qu’intéressante, cette structure a une incidence directe sur la visibilité, cachant une bonne partie de la scène pour ceux se situant dans l’axe de l’un de ces pilonnes. 

Le décompte se termine, les lumières s’éteignent et… Ed Sheeran est là au centre. Sorti des entrailles de la scène, il déclenche le premier titre et l’anneau autour de la scène se lève. Pour les deux premiers morceaux il sera accompagné de 5 musiciens positionnés séparément sur des scènes annexes, au pied de chaque pilonne. 

Le groupe sera présent sur un total de 6 chansons durant le concert. Leur présence permet de dynamiser certaines prestations mais aussi d’interpréter des morceaux qu’Ed Sheeran ne peut pas jouer seul. On pense notamment aux différents morceaux issus de ses collaborations telle que l’explosive et rock’n roll Blow. Ed Sheeran y joue de la guitare électrique et elle permet de lancer le concert sur de bonnes bases à grand renfort de flammes et de feux d’artifice. On constate également que l’artiste semble prendre beaucoup du plaisir à jouer avec un groupe !

De nouveau seul en scène, il joue ses plus grands tubes comme I’m a Mess, Shivers, A Team, Castle on the Hill… La scène est équipée de 5 pédaliers enregistreurs, connectés entre eux, lui permettant de déclencher ses loops tout en se déplaçant. Très astucieux !

Entre deux chansons il explique le fonctionnement de ses pédaliers, lui permettant de créer différentes pistes et de les superposer à la demande. Il raconte également son amour pour la France malgré les difficultés rencontrées au début de sa carrière. Enfin, le britannique explique qu’il a offert le titre Love Yourself à Justin Bieber alors qu’il devait initialement figurer sur Divide (2017). 

Les morceaux s’enchaînent et malgré la participation de la foule pour faire les chœurs sur Tenerife Sea ou Overpass Graffiti, on ne peut que constater que l’ambiance est plutôt calme. La setlist faisant la part belle aux balades, il est dur de chauffer un Stade de France. On se demande même si c’est une salle qui reflète au plus juste le talent de l’anglais. Et pourtant on ne peut pas nier qu’il déborde d’énergie et qu’il assure !

On retiendra essentiellement les moments forts de la soirée : Sing, Perfect, Bloodstream, Galway Girl ou encore le triptyque final avec Shape of You, Bad Habits et You Need Me I Don’t Need You

Peu d’artistes peuvent se targuer de remplir deux Stade de France et de jouer 2h10 avec seulement 4 albums studios ! 

Tracklist

  1. Tides
  2. BLOW
  3. I’m a Mess
  4. Shivers
  5. The A Team
  6. Castle on the Hill
  7. 2step
  8. Don’t / No Diggity
  9. Give Me Love
  10. Visiting Hours
  11. Own It / PERU / Beautiful People / I Dont Care
  12. Overpass Graffiti
  13. Galway Girl
  14. Thinking Out Loud
  15. Love Yourself (Justin Bieber cover)
  16. Sing
  17. Photograph
  18. Perfect
  19. Bloodstream
  20. Afterglow
  21. Shape of You
  22. Bad Habits
  23. You Need Me, I Don’t Need You
Tags:
No Comments

Post A Comment