Review : Gengahr – A Dream Outside

Premier opus d’un groupe au potentiel énorme, A Dream Outside (Transgressive Records) était attendu. Si tout n’est pas parfait, l’ensemble est en revanche très prometteur. Ceux que l’on avait croisé en première partie d’Alt-J sont prêts à suivre leur exemple en lâchant cette petite bombe nommée A Dream Outside.

 

GENGAHR

 

Dès le début, le titre d’ouverture Dizzy Ghosts nous emmène doucement dans les profondeurs psychédéliques. La suite n’est que meilleure : l’enchaînement She’s A Witch, Heroine et Bathed In Light nous transporte ailleurs. La légère et entêtante She’s A Witch nous propose une association des voix de Danny Ward et Felix Bushe très agréable tandis que derrière Heroine se cachent d’abord des guitares discrètes et subtiles mais ces dernières explosent ensuite. Enfin, sur Bathed In Light, on croirait entendre Dave Bayley de Glass Animals, et pourtant il s’agit bien de Gengahr qui une fois de plus étonnent par leur capacité à créer ce son aérien et léger mais puissant à la fois.

Arrivé à un tel niveau, on pourrait se demander comment la suite peut-elle être à la hauteur du début. On ne sait pas comment mais elle l’est. C’est sûrement le génie de Gengahr qui ne m’ont encore jamais déçu. Premier effort du groupe, A Dream Outside contient de nombreux singles du groupe. Bien que tous me plaisent, c’est vers une composition inédite que je m’arrête : Dark Star, sixième piste de l’opus, est une composition fantastiquement bien menée par le quatuor londonien où la basse pèse, la guitare est légère, le morceau est parfait.

 

 

Non seulement leur musique est propice à l’évasion mais la douce voix du leader Felix Bushe enfonce le clou. Sa voix aiguë, une perle, rend Gengahr encore plus spéciaux, plus différents. Encore meilleurs. Tout comme la pochette, l’album est magnifique. Tout comme la pochette, l’album est mystérieux. Entre dream pop, rock et psyché, A Dream Outside mixe les styles. Avec brio. La magie opère.

Pour clôre l’album, c’est un autre trio magique qui fait son apparition : l’hypnotique Fill My Gums With Blood, la lumineuse Lonely As A Shark avec sa courte apparition finale de distortions et la douce et intense ballade Trampoline. L’écoute terminée, on s’exclame “Déjà?!”. Le temps passe vite avec Gengahr, cette pépite anglaise qui n’a pas fini de faire parler d’elle. Ambitieux et audacieux, ils livrent ici un des albums de l’année. On valide.

 

LA NOTE : 9/10

 

Tracklist :

1. Dizzy Ghosts
2. She’s A Witch
3. Heroine
4. Bathed In Light
5. Where I Lie
6. Dark Star
7. Embers
8. Powder
9. Fill My Gums With Blood
10. Lonely As A Shark
11. Trampoline

Nos titres préférés : She’s A Witch – Bathed In Light – Dark Star

Concerts liés à cet article
 
Alt-J à Paris - 11 janvier 2018
Disponible
Alt-J à Bruxelles - 12 janvier 2018
 
Alt-J à Saint-Herblain - 14 janvier 2018
 
Gengahr à Paris - 2 avril 2018
No Comments

Post A Comment