London Grammar – Truth Is A Beautiful Thing

Près de quatre ans après la sortie de leur 1er album, le bijou If You Wait, London Grammar passe la seconde avec Truth Is A Beautiful Thing.

 

Révélation de l’année 2013, London Grammar avait charmé nos oreilles avec son album If You Wait, premier effort absolument magnifique, porté par l’incroyable voix d’Hannah Reid. Quatre ans après ce coup d’essai majestueux, le trio britannique revient avec un deuxième effort, mûri et mâturé pendant deux ans. Le groupe y reprend les mêmes recettes, avec quelques subtilités et une maîtrise toujours éclatante au rendez-vous. Truth Is A Beautiful Thing est-il la confirmation que l’on attendait de London Grammar ?

 

Deux petites années absence. C’est le temps qu’il a fallu à London Grammar pour faire cet album. “On ne refera jamais If You Wait, c’est derrière nous. Il faut juste qu’on lâche prise“, explique en interview Hannah Reid. La digestion a été longue. Mais le résultat est tout aussi séduisant. Au terme de 52 minutes d’un album plus long que le précédent (les curieux pourront s’essayer à la version deluxe, forte de 7 morceaux supplémentaires dont l’audacieuse cover de Bittersweet Symphony), London Grammar est allé au bout de son idée, celle de signer un album cinématographique, moins mélancolique et plus coloré que son prédécesseur, mais toujours traversé de mélodies précises et habité par la voix de Reid. C’est celle-ci, mise à nu, qui ouvre l’album avec Rooting For You, sublime trait d’union entre If You Wait, la BO des ruptures amoureuses, et ce deuxième effort, une ode à l’espoir mature. Derrière, Big Picture, plus pop avec ses virées électroniques en sourdine (l’influence de Jon Hopkins, producteur de ce single), se charge d’introduire l’auditeur à cette nouvelle ambiance. La patte London Grammar est toujours là.

 

 

Presque libérée, Hannah Reid se fait encore plus honnête et émouvante dans ses textes, que ce soit sur les sublimes 6 minutes de Hell To The Liars (où elle sort cet étonnant, “je ne suis pas mieux que ceux que je juge”), ou dans la touchante sincérité qui ressort l’intropective Who I Am. Evoquant la fuite avec l’efficace Wild Eyed, elle se fait poignante sur Oh Woman Oh Man, dernier single rudement séduisant. Sans oublier ses influences trip hop (notamment avec Leave The War With Me), London Grammar s’aventure et tente de prendre des chemins de traverse pour donner un peu plus de corps à un milieu d’album moins marquant – passé la claque Hell To The Liars. On s’étonne ainsi à découvrir des sons très Florence & The Machine au détour de Non Believer, ou avec Bones of Ribbon, voir Dan Rothman et Dot Major se lâcher totalement pour accompagner l’omniprésente Hannah Reid.

Passée la légère sensation de redondance entre certains morceaux – notamment entre les rythmiques au piano et des synthés familiers – Truth Is A Beautiful Thing se démarque par ses contrastes, des épurés Rooting For You et Truth Is A Beautiful Thing qui se répondent avec la voix sans fard ni effet suranné d’Hannah Reid sur une mélodie épurée au possible, à l’envolée lyrique de Hell To The Liars, assurément le moment épique de cet opus avec son orchestre de 32 pièces.

 

 

Il ressort de cette belle symphonie un constat sans appel : London Grammar est assurément un groupe majeur de la nouvelle scène britannique. Cet album témoigne d’une précision sans égale dans la musicalité, les sons proposés et la rythmique. La voix d’Hannah Reid n’est plus une surprise, mais une évidence et un timbre reconnaissable. Ce brio vocal additionné à des mélodies subtiles et des paroles lourdes de sens sont une parfaite combinaison pour former le son London Grammar, incontournable pour sûr. Reste un album moins puissant dès la première écoute – peut-être parce qu’on en connaît les artifices – mais assurément beau.

 

 

Tracklist :

01. Rooting For You
02. Big Picture
03. Wild Eyed
04. Oh Woman Oh Man
05. Hell To The Liars
06. Everyone Else
07. Non Believer
08. Bones of Ribbon
09. Who Am I
10. Leave The War With Me
11. Truth Is A Beautiful Thing

Nos morceaux préférés : Hell To The Liars, Rooting For You, Big Picture, Truth Is A Beautiful Thing

LA NOTE : 8,5 / 10

No Comments

Post A Comment