The Moons et les fables sixties

Deux ans après Life On Earth, le quintet de Northampton revient avec Fables Of History.

 

Fables Of History - The Moons

 

The Moons, menés Andy Crofts, key-boardist de Paul Weller, nous livrent un véritable feu d’artifice musical made in sixties : alternance de ballades acoustiques, rock lennonien et  pop-psyché. On a presque l’impression qu’une horde de scooters Vespa GS 160 couverts de phares va nous passer sous le nez. Depuis le printemps, nous avions déjà un aperçu de cet opus avec le premier single “Double Vision Love”, dont le clip a été réalisé en stop-motion, tout aussi excellent que sa B-side “English Summer.

 

 

Dans la plupart des chansons, on savoure des harmonies superbement maîtrisées (notamment sur la très jolie “Revolutionary Lovers”) sur des rythmes dynamiques. Certaines titres nous rappellent les premiers albums solos de Paul Weller, qui se charge des harmonies sur “Something Soon” tandis que “Can You See Me” et “It’s Taking Over” semblent tout droit sorties du mythique album des Beatles “Rubber Soul” et que les riffs de “Be Not Me” ou encore “Double Vision Love” nous promènent dans un univers kinkséen. Enfin, la mélodie entêtante de “Habit Of a Lifetime” vous rappellera forcément The Zombies.

The Moons nous livre donc un excellent album, que vous serez heureux d’écouter chez vous après une journée pluvieuse.

No Comments

Post A Comment