Miles Kane : le lad est de retour !

Le natif du Merseyside défendait son second album sur la scène de la Maroquinerie à Paris.

 

Miles Kane à La Maroquinerie, Paris, le 22 mai 2013.

Miles Kane à La Maroquinerie, Paris, le 22 mai 2013.

 

De la rage, de la sueur, du rock, un lad. Miles Kane est de retour ! Pour défendre la sortie imminente de ce second – et très attendu – album, Don’t Forget Who You Are, le liverpuldien a donné rendez-vous à ses fans et quelques happy few à La Maroquinerie pour un concert aussi intimiste que furieux.

 

Entre les amoureux de rock britannique, Darren Tulett, The Mother of Two en première partie et les groupes en fleurs, il y avait l’embarras du choix avant que Miles Kane ne monte sur scène peu après 21h. Dès le premier coup de gratte, il donne le ton : “You’re Gonna Get It”, un morceau rythmé aux riffs aiguisés qu’on aura déjà le plaisir de retrouver sur l’album. Ces petits cadeaux extraits de son nouvel opus à paraître, Miles Kane va nous en gratifier, entre ses tubes déjà connus de tous et les rejetons de son EP (“First of my Kind” et l’une des rares balades acoustiques, “Colour of the Trap”).

 

Revivez le concert de Miles Kane en images !

 

“Rearrange”, ou ce superbe triptyque “My Fantasy”, “Quicksand” et le jouissif “Inhaler” ont fait prendre conscience que Miles Kane est une belle machine à tubes, qui au-delà des ondes FM, manie à merveille les codes du pop-rock national. Du garage à la britpop, le romantisme pop et ce fameux Merseybeat hérité de ses origines (ces dernières, le titre “Don’t Forget Who You Are” en est un hommage), Miles Kane est ce petit génie qui manipule les sons dans le seul but de convaincre à chaque refrain, que le rock briton, si vintage puisse-t-il être dans ses influences, n’est pas mort.

 

Miles Kane sur la scène de la Maroquinerie (Paris), le 22 mai 2013

Miles Kane sur la scène de la Maroquinerie (Paris), le 22 mai 2013

 

La preuve avec ce second album qui se profile et dont Miles Kane a laissé entrevoir de belles promesses live. “Give Up”, premier titre dévoilé sur cet opus, véritable tube en puissance, se pose en chef de file. “Darkness In Out Hearts”, qui a suivi l’explosive “Inhaler”, rappelle les élans romantiques du garçon. A priori sage, le jeune lad et brother d’Alex Turner a surtout mûri dans son idéal rock. Dans ce concert parisien, il offre une setlist courte et un concert d’à peine 1h10, tout en laissant clairement entrevoir le potentiel de son show rock, balayé par de nombreux riffs. Même “Come Closer”, que l’on pense déjà être un tube vieux, n’a pas pris une ride.

 

Miles Kane terminera comme il a commencé, en teasant sur son nouveau “record”. “Don’t Forget Who You Are”, entre son refrain flamboyant, ses précieux déhanchés et son émotion inhérente aux textes, ponctuera la setlist et servira déjà de second single, annonce le radieux britannique avant de quitter la scène sous les vivas d’un public conquis.

 

Setlist :

You’re Gonna Get It

Kingcrawler

Rearrange

Better Than That

My Fantasy

Quicksand

Inhaler

Darkness In Our Hearts

Counting Down the Days

Taking Over

Give Up

First of My Kind

Come Closer

Rappel :

Colour of the Trap

Don’t Forget Who You Are

 

 

Miles Kane en tournée :

 

  • 23 mai, Clermont-Ferrand (La Coopérative de mai)
  • 24 mai, Nîmes (Paloma)
  • 15 juin, Pinkpop (Landgraaf, Pays-Bas)
  • 29 juin, Londres (Hard Rock Calling)
  • 6 juillet, Beauregard (Festival de Beauregard)
  • 16 juillet w/ Arctic Monkeys, Voix du Gaou (Six Fours)
  • 20 juillet, Benicassim (FIB)
  • 15 août, Pukkelpop (Belgique)
  • 30 octobre, Olympia (Paris)
No Comments

Post A Comment