The Repeat Offenders: “Nous essayons de ramener le son indie britannique qui s’est dilué au cours de ces dernières années”

Ici à Sound of Britain nous aimons soutenir les jeunes groupes comme The Repeat Offenders. Pour en savoir un peu plus sur eux, nous avons donc décidé de poser quelques questions à Andrew Ruddick, frontman de ce groupe de Northampton.

P1030854 - Copie

 

 

Sound Of Britain : Votre dernier single, Lose Control, est sorti le 4 mai au même moment que votre série de concerts avec The Rifles. C’était plutôt une bonne occasion pour lancer ce titre ?

Andrew : Oui c’était une bonne opportunité de lier ce que nous avions enregistré plus tôt dans l’année avec ces dates. Cela a failli ne pas se produire, mais nous avons réussi à obtenir tout cela avec une certaine persistance.

 

SoB : Vous avez obtenu un certain nombre de bonnes critiques sur ce single. Vous vous attendiez à cela ?

A : Nous étions plutôt confiants sur le fait que les gens accepteraient la chanson. Plus on la jouait plus elle a pris de l’ampleur.

 

SoB : Que peux-tu nous dire à propos de cette chanson ?

A : Je n’ai pas tendance à faire de liens avec des chansons, c’est plutôt aux gens de tirer leurs propres conclusions. Mais pour résumer, c’est une chanson sur le désir d’aller de l’avant et de réfléchir sur le passé.

 

SoB : Lose Control a été enregistré dans les studios de Paul Weller n’est-ce pas ? Aimeriez-vous jouer avec le Modfather un jour ?

A : Oui, nous avons été chanceux d’avoir l’occasion d’enregistrement là-bas. Nous serions ravis de jouer avec lui un jour. Il a ajouté beaucoup d’influence sur notre musique et semble sincèrement être un gentleman.

 

SoB : Votre musique est en quelque sorte un mixte du son mod des sixties et du Madchester de la fin des eighties. Comment décrirais-tu ta musique exactement ?

A : C’est un peu tout ce que tu as dit.

J’adore Lennon, j’adore Oasis et la plupart des choses qui ont été réalisées par la scène indie dans les années 90. Je dirais juste que nous essayons de ramener le son indie britannique qui s’est dilué au cours de ces dernières années.

 

SoB : Lorsque tu es derrière ton micro tu as tendance à prendre une posture à la Liam Gallagher ! Avec The Rifles, Oasis semble être de vrais modèles pour toi ? As-tu d’autres influences et inspirations musicales lorsque tu écris ?

A : Oasis était une énorme influence, ils sont la raison pour laquelle j’ai pris une guitare. Il n’y en a aucun comme eux de nos jours, personne pour prendre leur place. Cette énergie de Liam décrite ici est sans égal.

D’autres influences quand il s’agit de l’écriture ; The Verve, Kasabian, Arctic Monkeys, The Rifles, The Beatles sont quelques-uns que je pourrais nommer.

 

SoB : A The Repeat Offenders, vous avez le sens du style comme les Mods dans les années 60. Vous avez également travaillé avec des marques de vêtements (un concert dans le Pretty Green de Covent Gardens, la vidéo de Lose Control avec MERC clothes etc.). Est-ce important pour vous d’associer musique et mode ?

A : La musique et la mode vont de pair. Vous avez la tête de l’emploi et une musique engagée pour inciter les gens à vous prendre au sérieux. 

Nous sommes très chanceux d’avoir la reconnaissance de Pretty Green, MERC et même BANK.

 

SoB : Dernière question ! Peut-on s’attendre à la sortie prochaine d’un nouveau travail. Quels sont les plans futurs de The Repeat Offenders ?

A : Le prochain single est prêt mais nous voulons dabord que Lose Control atteigne tout le monde.

La chanson s’appelle She’s A Mystery et a également été enregistrée lors de notre session au studio de Paul Weller.

Et on vient tout juste de me dire que notre premier EP (ndl Frame of Mind) a été mis en téléchargement sur notre site pour une période limitée.

 

SoB : Merci Andrew de nous avoir consacré un peu de ton temps. Bonne chance à The Repeat Offenders pour le futur.

 

Voici une mise en bouche pour leur prochain single She’s A Mystery que nous avons pu filmer en live lors de l’un de leurs concerts londoniens.

 

 

Concerts Liam Gallagher
 
Liam Gallagher à Bruxelles - 8 février 2020
 
Liam Gallagher à Paris - 21 février 2020
No Comments

Post A Comment