Pitchfork Music Festival 2016, le programme : Les artistes à ne pas manquer

Tour d’horizon des artistes à ne pas manquer au P4K Paris, à La Villette comme lors des avant-gardes qui débuteront ce mardi 25 octobre !

 

Frances – 25 octobre, Café de la Danse, 21h45

Etoile de la pop britannique, dans la veine d’Ellie Goulding – les artifices surannés et le physique de lolita en moins – Frances confirme single après single tout le bien qu’on pensait déjà d’elle. La jeune artiste dévoilera à la fin de l’hiver son nouvel album, Things I’ve Never Said, dont est extrait de sublime single :

 

 

Connie Constance – 25 octobre, Le Pop Up du Label, 21H30

Loin des standards du genre r’n’b, Connie Constance est un ovni en puissance. Une voix habitée et une plongée intimiste dans un univers très personnelle. C’est notamment ce que son titre-phare, Stars, véhicule parfaitement.

 

 

Get Inuit – 25 octobre, La Mécanique Ondulatoire, 19h45

Amateurs de rock, Get Inuit (que l’on vous présentait il y a un an de cela en Découverte du Dimanche) promet de faire parler riffs rock’n’roll dans une enveloppe rétro et électrique.

 

 

Fickle Friends – 25 octobre, Badaboum, 22h15

Lorsque la soirée commence à se confrondre avec la nuit, autant dire qu’un titre de Fickle Friends est plus que bienvenu. C’est frais, funky, pop et assurément charmant.

 

 

Alfie Connor – 25 octobre,  Le Pop Up Du Label, 20h30

Une voix douce et teintée de soul sur des beats clinquants, voilà ce qu’Alfie, jeune autodidacte des Midlands, offre à écouter.

 

 

Cameron AG – 25 octobre, La Loge, 20h30

Une voix qui n’est pas sans rappeler celle de Joe Newman, frontman d’Alt-J et beaucoup d’élégance pour ce jeune artiste d’Oxford auquel on jetterait bien plus qu’une oreille…

 

 

Loyle Carner – 25 octobre, Café de la Danse, 20h30

Son rap jazzy fait mouche et prouve que le genre, bien que mineur sur la scène musicale britannique, est loin d’être éteint. L’avenir, il est peut-être chez ce Londonien. Jugez plutôt.

 

 

Thom Sonny Green – 26 octobre, Café de la Danse, 21h45

Echappé d’Alt-J, le batteur britannique s’est lancé en solo et nous laisse entrevoir des inspirations musicales qu’on n’estimait pas chez lui. Même si son groupe d’origine n’est jamais bien loin.

 

 

Beaty Heart – 26 octobre, Le Pop Up du Label, 21h30

Régulièrement croisés chez nous, les Beaty Heart ne sont pas des étrangers. Leur pop teintée de soul, d’indie rock et parfois de hip hop a déjà fait ses preuves.

 

 

Alyss – 26 octobre, La Loge, 19h30

Il y a chez cette chanteuse, le dynamisme de Gossip et l’aspect solaire de Lorde. Mais avant tout, ce qui fait la touche originale de cet artiste, c’est la dimension lyrique due à sa formation classique. Et ça s’en ressent.

 

 


 

Passons aux choses “sérieuses” avec le coeur de ce festival qui battra pendant trois jours à la Grande Halle de la Villette.

 

Aldous RH – 27 octobre, 17h30

Commencez votre festival par une session ensoleillée, sensuelle et groovy aux côtés de ce Mancunien qui, bien que présent très tôt dans cette journée, a une belle expérience derrière lui – et notamment des collaborations avec Connan Mockasin et Charlotte Gainsbourg.

 

 

Floating Points – 27 octobre, 20h25

Docteur en neurosciences, Sam Sheperd est devenu un artiste incontournable de la scène électro underground britannique. Le point fort de ce concert annoncé : un set dans une version live, et non dj set (et ça n’est pas du tout la même chose).

 

Bat for Lashes – 28 octobre, 21h45

C’est un des points culminants de ce P4K 2016, le retour de la prêtresse indie Natasha Khan et de la dream pop d’un groupe devenu emblématique. Elle viendra défendre son nouvel album, The Bride, le temps d’une parenthèse onirique, espérons-le.

 

 

C Duncan – 28 octobre, 17h30

Comme Haelos ou Dornik, l’an dernier, un artiste UK ultra-talentueux a la lourde charge d’ouvrir une journée. Place à cet Ecossais qui en est déjà à son deuxième album, et à sa pop baignée de psychédélisme enivrant.

 

Shame – 29 octobre, 19h45

Le rock anglais dans sa quintessence, bercé par les Smiths et avec le désir de ne surtout pas rompre avec un héritage. Vendu comme un groupe d’avenir, Shame est assurément un nom que l’on va entendre dans les années à venir…

 

 

Minor Victories – 29 octobre, 20h25

Justin Lockey d’Editors, Rachel Goswell de Slowdive, Stuart Braithwaite de Mogwai et James Lockey de Hand Held Cine Club : le supergroupe Minor Victories. Leur premier album, une merveille auditive bercée de cold wave et de shoegaze, promet d’être épique dans son interprétation live.

 

 

M.I.A. – 29 octobre, 23h10

Très rare sur scène, toujours spectaculaire, M.I.A. était incontestablement le meilleur choix pour refermer Pitchfork. L’artiste britannique sera là avec ses plus grands tubes mais également les dernières compositions engagées héritées de son album AIM.

 

 

No Comments

Post A Comment