Oasis Be Here Now

“Supersonic” d’Oasis fête ses 25 ans : Retour sur l’histoire du single qui lança la légende

Il y a 25 ans, le 11 avril 1994, les encore méconnus jeunes garçons d’Oasis sortaient leur premier single, “Supersonic”. Un morceau-clé et culte.

“I need to be myself, I can’t be no one else…” Vous connaissez forcément ces paroles, celles d’un titre aussi supersonique que culte. 25 ans après sa sortie jour pour jour (le 11 avril 1994), nous vous proposons de vous replonger dans l’histoire d’un morceau qui lancera un groupe tout aussi historique : Oasis.

Formé depuis à peine plus de deux ans sur les cendres de The Rain, Oasis sort son premier single officiel, Supersonic, le 11 avril 1994. Après avoir tourné aux quatre coins de la Grande-Bretagne, séduisant notamment Alan McGee qui leur proposera un contrat, Oasis n’a encore rien sorti dans les bacs. Jusqu’ici, outre ses performances scéniques, Oasis n’avait enregistré qu’une seule cassette démo, Live Demonstration – sur laquelle on retrouve 8 titres dont le futur hit Rock’n’roll Star.

Fraîchement signés chez Creation, les prometteurs Mancuniens doivent passer à la vitesse supérieure. En plein enregistrement de ce qui sera leur premier album, l’iconique Definitely Maybe, Oasis était en train d’enregistrer Bring It On Down lorsque Supersonic voit le jour. En train de jammer avant de débuter la session d’enregistrement, l’ex-roadie et songwriter Noel Gallagher s’amusait à fredonner une mélodie sur les rythmes de McCarroll et Bonehead. Lorsque l’enregistrement de Bring It On Down finit par lasser les jeunes garçons insatisfaits, ces derniers se tournent vers quelque chose de neuf. C’est alors que leur choix se porte sur le jam hasardeux qu’ils improvisaient juste avant…

Alors que ses camarades sont partis chercher à manger à l’extérieur, Noel Gallagher écrit et enchaîne les lignes, travaille son riff. Il est alors 3h du matin. 11 heures plus tard, Supersonic était dans la boîte et ne sera jamais remixé.

Porté par son rythme lancinant et la diction si magnétique de Liam, Supersonic deviendra le premier grand succès d’Oasis, avec une 31e place dans les charts. Quatre mois plus tard, c’est Definitely Maybe, leur premier album, qui sort dans les bacs. La légende est en marche. Et qu’importe si Supersonic possède un riff similaire à celui utilisé par George Harrison dans le titre My Sweet Lord (1971), le morceau deviendra un incontournable des setlists d’Oasis au fil des années, jusqu’à la séparation du groupe en 2009.

Aujourd’hui, c’est Liam Gallagher, et non Noel son auteur d’origine, qui interprète ce titre en solo.

No Comments

Post A Comment