JapaneseHouse_GoodAtFalling

The Japanese House – Good At Falling

Un premier album qui aura mis du temps à naître pour le projet d’Amber Bain. Trouvaille du label montant Dirty Hit, The Japanese House délivre ici ses plus belles rêveries

Révélé sur le devant de la scène par les éloges de Matty Healy (The 1975), The Japanese House ne vogue pourtant jamais en parallèle des tendances éditoriales du label commun – Dirty Hit -, qui a tendance à manier le rock et l’indé dans un moule synthétique (et c’est une qualité). Non, Amber Bain a depuis toujours ses propres idées en tête ; celles de rendre à la musique ses envolées les plus vertigineuses. Dévoilé il y a plus d’un mois (oui, la review a mis du temps à mûrir), Good At Falling est un parfait sum-up des précédentes pièces dévoilées au compte-goutte par The Japanese House depuis (déjà !) 2015. Presque quatre années de maturation, de voyages et de tournées, qui ont façonné ce premier album, ce long format en forme de grand voyage vers le monde si particulièrement neurasthétique de Bain.

Produit par George Daniel (batteur de The 1975) et BJ Burton (connu à l’international pour ses collaborations avec James Blake et Justin Vernon aka Bon Iver), Good At Falling est une véritable aventure de 45 minutes ; d’emblée passionnante et sans cesse mélancolique (“Maybe You’re the Reason”, “We Talk all the Time”, “You Seemed so Happy”), parfois expérimentale (“somethingfartogoodtofeel”, “Marika Is Sleeping”) et souvent élégiaque (la magnifique “f a r a w a y” avec Healy, “Lilo”). En fait, c’est surtout un carnet de route incroyablement bien ficelé (chaque titre se suit presque et se complète) et mixé avec talent. Sans doute le disque de dreampop de l’année.

Tracklisting

went to meet her (intro)

Maybe You’re the Reason

We Talk all the Time

Wild

You Seemed so Happy

Follow My Girl

somethingfartogoodtofeel

Lilo

Everybody Hates Me

Marika Is Sleeping

Worms

f a r a w a y

i saw you in a dream

Les + : “Maybe You’re the Reason”, “f a r a w a y”, “Worms”, “You Seemed so Happy”, “Lilo”

La note : 9,5/10

No Comments

Post A Comment