Des enregistrements inédits des Rolling Stones fuitent puis sont mystérieusement supprimés

Une collection d’enregistrements rares et inédits des Rolling Stones a été versés sur Youtube fin décembre avant d’être mystérieusement retirée par son auteur. Que peuvent en être les raisons?

Soixante-quinze. C’est le nombre d’enregistrements inédits que la mystérieuse chaîne 0969RSTÄ01 a publié le 31 décembre 2019 sur Youtube. Ces extraits ont été supprimé par le créateur de la chaîne environ 24 heures après leur publication. Plus surprenant, la chaîne a été créée le 29 décembre, soit seulement deux jours avant la publication des chansons, et ne compte aucun autre contenu vidéo.

Les 75 chansons sont majoritairement des enregistrements lives réalisés lors de concerts des Stones. On compte aussi bon nombre de versions alternatives des albums Let It Bleed et Sticky Fingers. Par ailleurs, beaucoup d’entre elles ont été déjà diffusées en bootlegs (de manière officieuse par des fans, donc), mais une grande partie est totalement inédite.

L’identité et les motivations de la chaîne se dévoilent…

En fouillant le profil de la chaîne Youtube, on peut accéder à l’adresse e-mail qui a servi à ouvrir le compte. Celle-ci est hébergée sur le site d’ABKCO, qui n’est autre que… la société qui détient le catalogue du groupe pour la période des années 1960. Or, les enregistrement publiés datent majoritairement de l’année 1969… Il n’aura pas fallu longtemps aux curieux pour comprendre qu’il s’agit ici d’une ruse, voire une magouille, d’ABKCO pour prolonger les droits détenus sur ces 75 enregistrements.

Le but de la manoeuvre semblerait en effet de contourner la loi européenne sur les copyrights et d’empêcher les chansons de tomber dans le domaine public. Il s’agit du scénario valable pour les chansons créées il y a plus de 50 ans et jamais publiées. En effet, pour garder les droits, il faut que les chansons soient rendues accessibles au public. Le copyright est ainsi étendu jusqu’à 70 ans, avant que les créations ne tombent définitivement dans le domaine public. ABKCO aura donc attendu le dernier moment pour mettre les enregistrements à disposition du public (le 31 décembre 2019, dernier jour possible pour que la publication soit comptabilisée dans les 50 années suivants la création des chansons).

La ruse est bonne — mais un poil batarde (qu’on se le dise), et presque… amateur. Nos confrères de Variety mettent ainsi en doute l’efficacité d’une telle stratégie, n’étant pas certains que la publication de vidéos Youtube pour moins de 24h constituent une mise à disposition publique valable aux yeux des autorités européennes.

On peut donc s’attendre à ce que ces enregistrements, retirés de Youtube le 01er janvier 2020, refassent surface dans une collection anniversaire avant 2040…

No Comments

Post A Comment