Pourquoi les artistes ne sont-ils pas tous à la hauteur du confinement ?

Pour chaque jour de cette dernière semaine de confinement, un “pourquoi” est posé.

On en voit enfin le bout. Après ces longues semaines, voici que le confinement va prendre fin en France, le 11 mai prochain. Durant toutes ces journées, nombreux furent les artistes qui nous ont offerts bien des moyens pour que le temps paraisse moins long. Nous avons relayé ces diverses actions : titres inédits, sessions à la maison, lives avec les fans, playlists, messages de prévention…

Toutefois, force est de constater que certains artistes n’ont pas joué le jeu. Bien évidemment, je ne jetterai pas la pierre ici à ceux ayant de petits moyens, pour qui la période est même très critique économiquement. Le choix a été fait de se concentrer sur deux points, que sont l’absence totale de communication par certains artistes, et le report des sorties musicales.

L’absence totale de communication

Voici ici un fait assez surprenant, tant les artistes ont regorgé d’idées pour nous faire passer le meilleur confinement possible. Pourtant, certains ont bien échappé à cette démarche qui, semble-t-il, n’est pas une priorité pour tous. En l’espèce, seul l’exemple des Arctic Monkeys sera évoqué. Loin de moi l’idée de stigmatiser la bande de Sheffield, toutefois je ne suis pas parvenu à trouver d’autres “grands groupes” agissant ainsi.

Une publication. C’est le triste bilan affiché sur Facebook, Twitter ou encore Instagram sur les comptes officiels du groupe. Toutefois, c’est pour la bonne cause : une veste portée par Alex Turner, en 2007, est donnée pour une collecte de fonds. Et puis voilà, pas d’autre signe de vie. N’est-il pas possible de publier de vieux lives comme Radiohead par exemple ? De partager une playlist comme Gorillaz, pour ne citer qu’eux ? Where the Fuck Are Arctic Monkeys…

Tout de même, on notera un live Instagram par le batteur, Matt Helders, sur son compte perso. Ce dernier, qui avait il y a quelques temps de cela grandement énervés les fans des Arctic Monkeys, a parlé batterie sur un live annoncé… quelques minutes avant. On ne peut que supposer que l’initiative de ce live, en compagnie de Mike Dolbear, ne vient pas en premier lieu du rockeur anglais, et ce tout comme l’initiative avec NHS.

Le report des sorties

Impossible de ne pas introduire ce second temps avec la chronique Mark, My Words, écrite par Mark Beaumont, journaliste chez NME. Le 30 mars dernier, celui-ci lançait un appel : “artistes, ne repoussez pas vos sorties d’albums – la musique est un service d’urgence”. En l’espèce, Beaumont cible notamment Biffy Clyro, HAIM, ou encore Lady Gaga. Notons également que Sam Smith est aussi concerné.

View this post on Instagram

To my wonderful fans… x

A post shared by Sam Smith (@samsmith) on

Mais alors, pourquoi les artistes reportent-ils les sorties d’albums ? Pour leur défense, ces musiciens avancent l’impossibilité de faire leur promo, d’enchaîner avec la tournée. Certains vont même jusqu’à parler d’un acte responsable, afin de ne pas aggraver la situation… Toutefois, on peut réfuter à l’argument de l’achat de l’album en ligne un manque de reconnaissance envers tout le travail lié au packaging de l’album.

En effet, il est indéniable que sortir un album durant un confinement n’aurait pas les mêmes retombées économiques qu’en temps normal. On pense ici notamment aux plus petites pointures : les ventes d’albums étant déjà de plus en plus faibles, autant ne pas empirer la situation… Mais quid des grands artistes, qui plus est millionnaires ? Ne peuvent-ils pas laisser de côté l’intérêt économique pour nous offrir de nouvelles musiques en ces temps difficiles ?

Dua Lipa, qui nous a offerts un superbe second album

En poussant la réflexion plus loin, ce fait pourrait être l’illustration de la baisse de qualité des derniers albums. Les artistes ont conscience que les disques se vendent moins bien ; pourquoi donc y consacrer autant de temps qu’auparavant ? Pourquoi ne pas concentrer ses efforts sur une plus grosse tournée ? Ces questions seront notamment abordées dans l’article de vendredi.

Si un artiste sort un bon album en plein confinement, il est certain qu’il sera grandement streamé, puis acheté en version physique quand les magasins rouvriront. Si on prend l’exemple de Dua Lipa, son dernier album est un carton sur les plateformes de streaming, et on peut être persuadés qu’il sera dans le top des ventes à la fin du confinement, et ce même plusieurs semaines après sa sortie. Le bon travail, ça paye toujours.

7 jours, 7 pourquoi :

Lundi :
Pourquoi les artistes ne sont-ils pas tous à la hauteur du confinement ?

Mardi :
Pourquoi les concerts sont-ils si courts pour beaucoup d’artistes ?

Mercredi :
Pourquoi faut-il acheter chez le disquaire et non ailleurs ?

Jeudi :
Pourquoi Les Eurockéennes est-il le meilleur festival de France ?

Vendredi :
Pourquoi sommes-nous déçus des nouveaux albums de nos artistes favoris ?

Samedi :
Pourquoi les artistes ne passent-ils qu’à Paris ?

Dimanche :
Pourquoi Jack s’est-il permis de descendre le rock anglais ?

No Comments

Post A Comment