griff

Flashforward : Les promesses de 2021

Tandis que le monde tente, fébrilement, d’enterrer une bonne fois pour toute cette année 2020 chaotique pour le secteur culturel, laissez-nous vous dire que l’avenir en musique s’annonce toujours aussi excitant.

Aucune personnalité, musique ou autre forme artistique ne pourra nous faire oublier 2020. Une année (presque) sans concert, qui a mis la quasi-totalité de l’industrie de la musique soit à l’arrêt, soit face à des défis inédits, la poussant à se réinventer. Malgré tout, cette année s’est avérée riche en musique, faisant d’abord la part belle au streaming, mais aussi à la vente de disques et vinyles (ce format a même atteint un nouveau sommet) et autres multiples coffrets, rééditions à n’en plus finir… Au nom de l’hommage, de le re-pompée d’infinis catalogues d’artistes défunts (Prince et les Beatles en tête). Bref, maintenant que la vie avec le virus commence peu à peu à prendre ses habitudes, le monde aborde 2021 comme “un nouveau départ”, fait de ses résolutions et nombreuses promesses… Sur le terrain britannique, des artistes comme beabadoobee, Arlo Parks (on en reparlera) ou encore Fontaines D.C. ont assuré leur place sur le panthéon. Mais que nous réserve vraiment 2021 ? Voici 10 artistes à surveiller, de près comme de loin.

Black Country, New Road

La formation londonienne, notamment repérée par le producteur de renom Dan Carey (black midi, Fontaines D.C.), sortira son tant attendu premier album le 5 février via Ninja Tune (For The First Time) et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet opus de six titres s’annonce tonitruant. Post-rock, expérimentations et sonorités organiques… Le groupe de sept musiciens et musiciennes, mené par Isaac Wood, a terminé cet opus avec Andy Savours (My Bloody Valentine), dans une optique “live”. Le rendez-vous incontournable de ce début d’année !

KOJAQUE

Nouveau visage de la scène hip hop de Dublin, KOJAQUE a largement passé la période d’essai et est désormais fermement attendu au tournant. En 2015, il a co-fondé avec Kean Kavanagh le très influent Soft Boy Records, première pierre à l’édifice de son talent. Un premier album solo devrait paraître courant 2021 et en attendant, on a deux morceaux à se mettre sous l’oreille, dont la bombe retentissante jazzy “Shmelly”, qu’on se ré-écoute avec plaisir ci-dessous.

Griff

Étoile montante de la bedroom pop (genre qui a bien besoin de reprendre ses lettres de noblesse), la musicienne et compositrice de 19 ans, biberonnée à la soul et au gospel, marche pour autant dans les pas de Taylor Swift et Lorde, “ça plus grosse inspiration,” confie t-elle dans une interview fleuve pour la BBC. Un nouvel EP devrait paraître au printemps.

Scalping

Venu de Bristol, ce groupe de metal alternatif mêlant électronique, rock et dubstep (oui), 100% instrumental, profite d’être hébergé par le label house Houndstooth pour sortir de la nouvelle musique. On nous dit dans l’oreillette que l’année 2021 sera charnière pour le groupe, dont l’explosion semble absolument imminente.

The Lathums

Le rock anglais existe toujours et n’a pas perdu de ses beaux réflexes. Les fans des Last Shadow Puppets et des Maccabees devraient apprécier cette proposition issue de Wigan. Les Lathums ont dévoilé un nouvel EP en octobre (Ghosts), parfait préambule pour 2021, qui devrait faire naître le premier long-format, mûri de nombreuses séances isolées en studio, pour palier au manque de la scène.

Drug Store Romeos

Maniant l’alt-pop à merveille, le jeune trio, dont les sonorités ramènent à Kero Kero Bonito, est en plein processus créatif et nul doute que 2021 sera une année d’expérimentations et, on l’espère, de confirmation. En attendant, le groupe a annoncé une tournée “socially-distant” pour le mois de février. Un prétexte pour présenter sur scène des nouvelles chansons ? Croisons les doigts.

Celeste

Grande gagnante du BBC Sound of 2020, la chanteuse américano-britannique Celeste, du haut de ses 26 ans, s’apprête à conquérir 2021 en beauté : un premier album (enfin !), à paraître le 26 février (Not Your Muse), fruit de sessions enregistrées aux studios d’Abbey Road. Un chemin tout tracé…

Baby Queen

Protégée de Yungblood, la musicienne sud-africaine, basée à Londres, n’a cessé de nous gâter en 2020, distillant ses bombes pop, aboutissant à un premier EP plutôt réjouissant (Medicine). Un coup d’envoi assuré pour cette nouvelle année !

Pa Salieu

Depuis qu’il a survécu à une fusillade en 2019, le rappeur de Coventry détient son destin entre les mains. Une mixtape de 15 titres, intitulée Send Them to Coventry, est apparue courant octobre ; une collection de sons afrobeats qui ont largement façonné son identité sonore. Il est désormais attendu au tournant avec un projet plus consistant, qu’on espère écouter cette année.

Arlo Parks

Nous étions obligés de terminer cette liste (non exhaustive !) d’artistes à surveiller avec Arlo Parks. De son vrai nom Anaïs Oluwatoyin Estelle Marinho, il s’agit de l’une des plus belles promesses britanniques… Qui sera tenue : puisqu’elle sortira son premier album, Collapsed In Sunbeams, le 29 janvier et on vous l’assure, c’est une réussite totale. Une série de vignettes et de portraits intimes qui ont fait partie de son adolescence et des personnes qui l’ont façonnée. Ce disque, ancré dans le récit et la nostalgie, nous accompagnera sans aucun doute au cours de ces onze prochains mois (et plus encore).

No Comments

Post A Comment