Liam Gallagher – C’MON YOU KNOW

Et de trois pour le rockeur anglais.

7,5/10. Telle était la note de As You Were puis de Why Me? Why Not dans nos colonnes. L’échappée solo de Liam Gallagher est donc pour l’instant un franc succès. Et ce ne sont pas les singles de ce troisième effort qui iront à l’encontre de cette idée : de Everything’s Electric à Better Days en passant par C’Mon You Know, les amuse-bouches sont de qualité.

Et c’est More Power qui ouvre le bal, avec des chœurs plus qu’étonnants mais bien pensés. Une ouverture sublime pour cet album, qui laisse alors la place à Diamond In The Dark et à son refrain qui restera dans les têtes bien longtemps… Une pépite. Les guitares reprennent alors les devants sur le prévisible Don’t Go Halfway, titre dont seule la rock’n’roll star en a le secret.

C’mon You Know et son rythme à la Beady Eye arrivent alors à point nommé pour poursuivre dans cette belle énergie d’entrée. De quoi offrir une belle parenthèse à Too Good For Giving Up, qui avait tout pour être la petite transition lente et ennuyante mais qui surprend par sa beauté faite de claviers et d’échappées solistes des guitares.

Les rythmes dynamiques sont vite de retour, et ce par le biais de It Was Not Meant To Be et sa guitare sèche qui donne alors liberté à des expérimentations rarement vues chez le mancunien. Le tube Everything’s Electric surgit alors, nous faisant penser que l’on a bien hâte de l’entendre au VYV Festival, à Beauregard, au Cognac Blues Passions et au Cabaret Vert !

Le peu original World’s In Need a la lourde responsabilité de poursuivre l’écoute, et sera vite oublié avec l’arrivée de Moscow Rules qui étonne grandement : est-ce vraiment du Liam Gallagher que l’on écoute ? En tout cas, c’est de la très bonne musique, c’est indéniable… Quel final ! Le rock n’est alors jamais très loin, avec I’m Free qui remonte le son des amplis pour alors proposer deux titres en un.

Le sprint final s’ouvre avec l’introduction géniale de Better Days, et ses belles paroles : « il y aura des jours meilleurs quand mon amour te trouvera« , pour alors enchaîner avec Oh Sweet Children, morceau idéal pour clôturer ce 12 titres de haute volée. Car oui, Liam Gallagher semble avoir signé son meilleur album solo, pour notre plus grand plaisir.

TRACKLIST :

More Power
Diamond In The Dark
Don’t Go Halfway
C’mon You Know
Too Good For Giving Up
It Was Not Meant To Be
Everything’s Electric
World’s In Need
Moscow Rules
I’m Free
Better Days
Oh Sweet Children


LA NOTE DU RÉDACTEUR : 8,5/10

Ses morceaux favoris : More Power, Diamond In The Dark, Everything’s Electric, Better Days

Les autres notes :
Solly : 9/10. Un 3e album très cohérent qui confirme que Liam Gallagher en solo sait s’entourer des bons compositeurs.

Adélaïde : 9/10. C’mon You Know et ses arômes beatlesiens tourbillonnants siéent royalement à un Liam Gallagher au top.

No Comments

Post A Comment