Review : Slaves – Are You Satisfied?

Deuxième opus d’un duo énervé et énérgique, Are You Satisfied? est un album aux instruments explosifs. Pas de répit avec Slaves.

 

slaves

 

Slaves ne pouvaient pas mieux nous régaler qu’en commençant l’opus par The Hunter. Une lourde mais simple guitare lance le suspense et il faudra attendre presqu’une minute pour que la batterie pointe le bout de son nez. Mais une fois les percussions arrivées, nous sommes partis dans un trip nerveux long de treize titres.

Le duo composé de Isaac Holman et Laurie Vincent balance ses compositions toutes jouées et chantées avec fougue. La preuve avec Sockets : une guitare à la The Undertones, un chant passionné et le tour est joué : on remue la tête et on ne souhaite qu’une chose, pogoter sur ce titre en concert.

Une guitare lourde en distortion suffit pour foutre l’ambiance. Tout au long de l’album, le duo crie sa rage sur des airs punk qui restent en tête à l’instar de Do Something où les deux compères chantent “If you’re not moving, do something. No one’s gonna help, you gotta do it for yourself.” (Si tu ne bouges pas, fais quelque chose. Personne ne t’aidera, tu dois le faire pour toi-même) et “Your worries and your fears manipulating you, and you’re turning into someone you don’t want to turn into.” (Tes soucis et tes peurs te manipulent et tu te métamorphoses en quelqu’un que tu ne veux pas être) Ils en ont marre de cette société qui est notamment paresseuse et ils le disent. Enfin ils l’hurlent. Loins d’être “slaves” de ce monde, ils le dénoncent. Quitte à faire de l’art, autant faire passer un message doivent-ils se dire.

 

 

Au milieu de ce chaos, un break acoustique piano-guitare-voix sur le titre éponyme pas franchement à retenir fait son apparition et c’est déjà l’heure pour Slaves de repartir de plus belle et avec dynamisme sur le morceau Wow!!!7AM. Slaves ne cherchent pas à nous sortir des textes qui feront d’eux les plus grands songwriters mais juste à faire passer le message de manière efficace. Et c’est la même chose pour la musique comme le titre suivant (Hey) où la musique est du déjà-vu. C’est sûrement pour ça que l’album est bon mais pas exceptionnel.

Toujours est-il que l’écoute se poursuit. Nous découvrons alors Live Like An Animal où l’on retrouve la “recette” Slaves : au menu, soit des gros accords plein de saturation soit un riff court et puissant face à une batterie folle qui mitraille. La même recette que Royal Blood mais Slaves préfèrent la guitare à la basse. Dans tous les cas, le résultat est efficace et c’est bien ce qui compte. Ils finissent de la même façon qu’ils ouvrent cet album c’est-à-dire par un des meilleurs titres : Sugar Coated Bitter Truth à la guitare haletante et au chant fougeux.

Méfiance quant à la pochette donc. Si ces deux petits chiens semblent susciter la douceur, Are You Satisfied? ne fait pas dans la dentelle. Il n’est certes pas parfait, il n’est certes pas magistral mais il est incroyablement brutal et captivant. Et ça, c’est Slaves.

Tracklist :

1- The Hunter
2- Cheer Up London
3- Sockets
4- Despair And Traffic
5- Do Something
6- Are You Satisfied?
7- Wow!!!7AM
8- Hey
9- Live Like An Animal
10- Ninety Nine
11- She Wants Me Now
12- Feed The Mantaray
13- Sugar Coated Bitter Truth

Nos titres favoris : The Hunter, Sockets, Do Something, Sugar Coated Bitter Truth.

 

LA NOTE : 7.5/10

No Comments

Post A Comment