Gavin James à la Maroquinerie

Gavin James donnait jeudi dernier un concert intimiste à Paris. Après un passage remarqué aux Etoiles, c’est à la Maroquinerie que l’irlandais a décider de se produire, pour notre plus grand plaisir !

C’est dans une salle étonnamment peu remplie que le concert débute. Pour preuve, même les “gradins” sont fermés, ce qui n’empêche pas les fans de s’asseoir discrètement derrière la console. Gavin entre sur scène et les fans l’accueillent chaleureusement : il semblerait que l’artiste commence enfin à se faire une petite place en France. La plupart des gens présents l’ont d’ailleurs déjà vu, car ce n’est pas la première fois que le chanteur joue a Paris. Celui-ci entame le set avec For you, puis Nervous, ce qu’il semble être au vu de la quantité d’anecdotes qu’il nous offre entre chaque chanson. “Im really happy to be in Paris…I did French in school and forgot everything so I’m sorry if I sound like a leprechaun on speed“, confie-t-il avant d’annoncer la prochaine chanson, Hole in my Heart. “It’s more optimistic than it sounds !”, nous rassure-t-il. Gavin semble en effet avoir une inclination pour les chansons d’amour un peu déprimantes, mais elles n’en restent pas moins excellentes. Au milieu de la chanson, il décide de faite un  mash up avec Hotline Bling, faisant chanter le public avec lui et du même coup allégeant quelque peu l’ambiance.

It has to be the saddest cover of Drake ever“, constate-t-il avant de commencer à jouer Eye of the Tiger a capella, d’abord frénétiquement puis plus lentement, nous donnant un aperçu de ce que la chanson donnerait en acoustique : et le résultat est plutôt sympa ! “Voulez-vous chanter avec moi? This song is called Coming Home, I usually play it on piano but I suck at piano.” Il la joue donc à la guitare. Enfin, Gavin decide de tenter une reprise de La Vie en Rose, d’abord en anglais, puis en français, aidé des premiers rangs lorsqu’il butte sur les mots : un beau moment de partage. Après avoir joué Bitter Pill, l’irlandais nous explique comment la chanson 22 a vu le jour : il s’agit d’un titre qu’il a écrit adolescent, car il avait hâte d’être plus vieux, pour échapper à tous les petits tracas du lycée. Il nous demande si nous avons aimé le set de Craig Gallagher, sa première partie mais aussi son ami d’enfance, et quelqu’un lâche un “yeahhh” tonitruant. “Craig? C’est toi?” demande Gavin, provoquant l’hilarité en fosse.

Gavin James en concert à La Maroquinerie le Jeudi 31 mars 2016-2

If you are with a girlfriend or a boyfriend or on a date, now is the time to make a move.” nous conseille-t-il avant de jouer The Book of Love. “Je suis roux, je n’ai pas beaucoup de sourcils alors la transpiration coule dans mes yeux“, dit-il pour s’excuser de faire autant de grimaces. Le titre suivant, Gavin l’a écrit dans sa cuisine, bien décidé à finir la journée avec une nouvelle chanson. A court d’inspiration, il finit par rejoindre un ami au milieu de la nuit pour enfiler les pintes de Guinness. Le lendemain, il constate qu’une mélodie est enregistrée sur son ordinateur et que des paroles sont marquées sur un bout de papier, presque illisibles. “That might be the trick, drink 700 Guinnesses and you will sell 100 of albums!” plaisante-t-il avant de nous jouer la chanson en question. “I don’t know how I wrote it so I called it I dont know why“. Il nous dit: ” I am going to lie now and be like this is the last song and go there (il montre les backstages du doigt) for a little while and then you will be like yeaaah and I will be like ok I come back, or maybe we can skip the whole thing.” Gavin décide finalement de revenir directement pour le rappel, enchainant What a Wonderful World (c’est toujours un plaisir de l’entendre car il imite très bien Louis Armstrong), puis Say Hello, Till The Sun Comes Up, 2 hearts et une cover Bruce Springsteen (Dancing in the Dark), accompagné de Craig a l’harmonica, un bon choix car leurs voix se marient parfaitement, ce que je n’hésite pas à leur dire alors qu’ils prennent tous les deux le temps de discuter avec chaque fan qui le souhaite une fois le concert terminé. Gavin vend presque tous ses albums et croule sous les compliments : pas de doutes, pour lui comme pour nous, cette soirée est une réussite.

No Comments

Post A Comment