Orla Gartland – Woman on the Internet

Après avoir posté sa première vidéo sur YouTube à 13 ans et récolté plus de 22 millions de vues sur sa chaîne au fil du temps, sorti quatre EPs et co-écrit une chanson pour BTS, le groupe de k-pop le plus populaire de ces dernières années, Orla Gartland a enfin sorti son premier album, Woman on the Internet. Alors, on en pense quoi ?

La jeune irlandaise de 26 ans n’est pas totalement inconnue puisqu’elle a déjà sorti quatre EP (Roots, Lonely People, Why Am I Like This? et Freckle Season), dont deux titres (Heavy, Did it to Myself) sont apparus dans la très bonne BO de la série BBC Normal People, a co-écrit une chanson pour le groupe de K-Pop BTS et un single (Zombie!) produit par Pete Robinson, qui a notamment travaillé avec beabadoobee et The Vaccines. Tout ça avant de sortir son premier album. Chapeau.

Woman on the Internet tient sa promesse et est un album actuel, dans lequel Orla Gartland se livre et parle de sa génération. On ressent les influences d’artistes telles que Taylor Swift, Regina Spektor, Hayley Williams ou encore Lorde. Elle y parle de l’importance de dire ce que l’on pense et d’être honnête avec soi-même (Things That I’ve Learned, Pretending), du fait de se comparer aux autres sur les réseaux sociaux (You’re Not Special, Babe, More Like You), de masculinité toxique (Zombie!) ou encore de relations amoureuses et d’abandon (Madison, Codependency, Left Behind).

Porté par sa voix incroyable, Orla Gartland mélange les genres, passant de la pop au folk ou encore au rock alternatif, comme dans Over Your Head où l’influence de Hayley Williams se fait entendre. You’re Not Special, Babe est une chanson pop particulièrement réussie quand Zombie! s’en prend aux machos avec des influences plus 80s : “All of this rage in your hands / Passed on down from your old man/ And now somehow it’s my fault“. Things That I’ve Learned a l’air d’avoir été réalisée avec un vieil ordinateur et une mauvaise connexion internet avec son rythme saccadé (mais si, le bruit de la box quand on essayait de se connecter à internet …), ce qui marche plutôt bien.

Madison est sûrement le titre le plus réussi de cet album. Avec seulement sa voix mélancolique et le strumming de la guitare comme rythme, Orla Gartland nous donne des frissons. On imagine déjà les briquets et les larmes en concert …

Et comme Orla Gartland est une fille de sa génération qui a été découverte grâce à internet, elle assure également une promotion au plus proche de ses fans notamment sur son site internet à l’esthétique Windows 98 mais surtout sur son Patreon. Par le biais d’un abonnement mensuel (de 3€ à 13€ par mois), elle propose à ses contributeurs d’avoir accès à des chansons en exclusivité — notamment son EP Roots, retiré de toutes les plateformes de streaming —, d’avoir accès à son compte Instagram secret, ses mémos vocaux, ses démos ou encore des épisodes de son podcast. Une vraie femme d’internet.

TRACKLIST :
Things That I’ve Learned
You’re Not Special, Babe
More Like You
Over Your Head
Zombie!
Madison
Do You Mind?
Codependency
Pretending
Left Behind
Bloodline/Difficult Things

La note de la rédactrice : 8/10

Ses morceaux favoris : You’re Not Special, Babe, Zombie!, Madison, Codependency

Les autres notes :
Fabien : 7/10. La voix, les changements de rythmes… Une réussite.

No Comments

Post A Comment