Fight On, deuxième single de The Lathums

Les Lathums continuent leur montée au front des charts avec le combatif Fight On

Les prometteurs Lathums dévoilent Fight On, un second extrait de leur très attendu premier album, prévu pour 2020.

On vous les présentait il y a quelques mois, alors qu’on ne pouvait déjà plus se passer de la fraîcheur jangly-pop qu’ils soufflent sur les saillantes guitares de l’indie rock anglais. The Lathums, très prometteur groupe du Nord de l’Angleterre, confirme par un nouvel extrait de leur premier album leur titre de « next big thing » outre-Manche — mais pas que. 

Fight On est la suite donnée au smithesque I Know That Much, premier extrait publié de leur très attendu premier album. Celui-ci est produit par James Skelly des Corals, qui sait sans conteste magnifier en studio l’énergie live qui a fait la réputation des Lathums.  Comme cela était à prévoir, la qualité du titre monte encore un peu en grade, prouvant que la hype des réseaux sociaux dont ils ont bénéficié (notamment sur Twitter, comme on vous le disait ici) ne se base jamais sur du vent, n’en déplaise à certains! 

L’efficacité Lathums

Le titre démarre sur l’escalade d’un riff affirmé, qui s’appuie sur la rythmique autoritaire de Ryan Durrans à la batterie. Dès les premières notes, les Lathums donnent à voir une certaine sévérité qui vient contraster le jeu jangle-pop de second plan, que l’on aime tant chez le quartet, et astucieusement emprunté à Johnny Marr (The Smiths). Comme d’hab‘, on est impressionnés par la prestation vocale d’Alex Moore, dont la prestance est incontestablement la force de premier plan du jeune groupe. Toujours juste dans son intensité, le frontman nous a habitué aux promesses d’envolées vocales (The Great Escape, Villainous Victorian) — et Fight On est une exception qui confirme la règle, littéralement. Avec ce dernier refrain puissant, et cette outro plus monocorde, le chanteur montre qu’il a davantage à livrer qu’une recette qui a déjà trouvé son public.

Ce qu’on adore avec les Lathums, c’est que la construction de leurs chansons sont suffisamment simples pour engager l’oreille dès la première écoute, mais se dévoilent vraiment lorsque leur y prête une oreille plus attentive. Ainsi, chaque construction rythmique ou mélodique se détache au fur et à mesure des écoutes. A commencer par ce bridge à l’envolée de guitare solo, dont on se réjouit déjà de se faire les témoins en live.

Du côté des paroles, on salue aussi un ton plus sévère, dont la subtilité est bienvenue dans un paysage musical souvent dominé par la première personne et le champ lexical (pauvre) de la conquête amoureuse. Ici, on mélange métaphores et naturalisme, sans jamais trop en faire (qualité suffisamment rare pour la souligner).  ‘there’s fighting in the streets and there’s guns beneath the sheets / there’s girls and boys fighting for the freedom one and each’. Et parce que la tentation est trop grande, on vous laisse le soin de comparer les prouesses d’Alex Moore avec le génie des débuts d’Alex Turner  — chez Sound Of Brit, les conclusions sont déjà tirées.

A quand leur passage en France?

Sur les réseaux, les Lathums teasent leur album via la baseline “Se préparer” (en français dans le texte). Eh bien, on est prêts! Comptez sur Sound Of Brit pour être au rendez-vous de leur future venue chez nous.

En lice de notre playlist Best Of de nos découvertes 2019, The Lathums font partie de notre sélection des artistes UK émergents qui feront 2020, à retrouver sur notre liste des Ones To Watch 2020. En attendant de les recevoir de notre côté de la Manche, ils seront en tournée avec Blossoms et Paul Weller pour deux UK Tour en ce début d’année. On les a également annoncé sur plusieurs festivals dont Hit The North, dont vous pourrez retrouver la programmation ici.

No Comments

Post A Comment