The Mysterines – Reeling

On a déjà pas mal parlé de The Mysterines sur Sound of Brit, nouvel espoir du garage rock anglais, emmené par la voix chaude de Lia Metcalfe. Après une tournée UK en première partie de Miles Kane en 2018, le groupe liverpuldien révèle enfin son premier album, « Reeling ». 

Après quelques singles très rock comme Dangerous, l’album s’ouvre sur le sombre Life’s a Bitch (But I Like it so Much) qui réjouit nos oreilles en manque de guitares saturées et de batteries énervées. Avec des airs de Royal Blood, cette première chanson nous donne déjà envie de voir cette énergie décuplée sur scène. Suit alors le single Hung Up, que l’on connaissait déjà, et que l’on aime toujours autant. Les mélodies restent en tête, la voix chaude de Lia Metcalfe nous transporte, on ose penser à Nirvana, Hole ou encore les New York Dolls – rien que ça. 

Reeling se fait plus douce, avec une mélodie et un solo qui sembleraient à leur place sur l’album « AM » d’Arctic Monkeys. Voix et mélodie nous envoûtent dans cette chanson qui semble moins énervée et plus sensuelle, une pause bien méritée après deux chansons plus rythmées. Old Friends / Die Hard sonne comme un mélange de garage-rock et de country et nous montre l’étendue du talent du groupe et la particularité de la voix de la chanteuse. On The Run, qui a toujours dans le style country, pourrait presque passer pour pop à côté des autres chansons. 

Un album sombre et sensuel, entre The Doors et PJ Harvey 

Under Your Skin se fait plus sombre et sensuelle et paraît presque cinématographique, entre les Doors et le chant d’une secte, on voit aussi bien la chanson dans un nouveau Twilight que dans un film sur Charles Manson – avec des grandes étendues et un coucher de soleil, s’il vous plaît. Les chansons s’enchaînent et ne se ressemblent pas et l’avant-dernière chanson, une ballade acoustique, Still Call You Home, rappelle une fois de plus PJ Harvey et nous donne la chair de poule. 

Jusque-là, la scène Liverpuldienne tient une fois de plus ses promesses. Leur EP « Love’s Not Enough » nous avait déjà convaincus, mais The Mysterines nous montrent avec cet album qu’ils ont ce qu’il faut pour prendre la relève du rock. Produit par Catherine Marks, connue pour son travail avec Wolf Alice ou encore PJ Harvey, « Reeling » est à la fois sombre et intime, sensuel et électrique. 

Abordant des thèmes tels que l’amour ou l’autodestruction, tout ça avec une dose d’humour noir, l’intensité des chansons de The Mysterines nous touchent en plein cœur. Avec cet album, The Mysterines livrent l’un des meilleurs albums rock de ce début d’année et l’on a qu’une hâte : les voir sur scène. 

TRACKLIST

Life’s a Bitch (But I Like it So Much)

Hung Up

Reeling

Old Friends/Die Hard

Dangerous

On The Run

Under Your Skin

The Bad Thing

In My Head

Means to Bleed

All These Things

Still Call You Home

The Confession Song

LA NOTE DE LA RÉDACTRICE : 8/10

Ses morceaux favoris : Old Friends / Die Hard, Means to Bleed, Still Call You Home 

Les autres notes :
Fabien : 6,5/10. Très très très prometteur.

A lire aussi :

La Découverte du Dimanche : The Mysterines

Big in 2022 : Découvrez les artistes britanniques de demain

Hit the North: 50 nouveaux noms pour son édition 2020

No Comments

Post A Comment